A lire aussi

15-10-2019 09:59

Tanger-Med: Saisie de 2,2 tonnes de chira destiné au trafic international

Une opération conjointe, menée par les éléments de la sûreté nationale et de la douane lundi soir…
Rejoignez nous sur :
Monde

 

 

Le tribunal correctionnel de Paris rendait ce vendredi 13 septembre un jugement très attendu à l'encontre de Patrick et Isabelle Balkany. Trois mois après leur procès ultra-médiatisé, les époux ont tous deux été lourdement condamnés pour fraude fiscale.

Le maire de Levallois-Perret a écopé de quatre ans de prison avec mandat de dépôt ainsi que de dix ans d'inéligibilité. Sa femme, première adjointe, a été condamnée à trois ans de prison, sans mandat de dépôt - le président a estimé que son état de santé était incompatible avec la détention. Elle a aussi été condamnée à dix ans d'inéligibilité.

e couple était présent au tribunal pour la lecture du jugement. Selon plusieurs journalistes présents sur place, à l'annonce de la décision du tribunal, Isabelle Balkany s'est précipitée vers son mari et l'a enlacé avant que ce dernier ne quitte la salle, escorté par les forces de l'ordre. «Pour Isabelle Balkany, c'est l'émotion totale, absolue, insupportable», a déclaré son avocat Me Pierre-Olivier Sur.

Le conseil du maire de Levallois-Perret, Me Eric Dupond-Moretti, a immédiatement indiqué que son client allait faire appel. «Ce qui me choque le plus, c'est le mandat de dépôt qui est une humiliation totalement inutile et insupportable. Je pense qu'on s'est payé Balkany aujourd'hui», a réagi l'avocat devant les caméras.

n juin dernier, lors du procès, le parquet national financier avait réclamé quatre ans de prison ferme avec mandat de dépôt, dix ans d’inéligibilité et dix ans d’interdiction de gestion à l'encontre de Patrick Balkany, et quatre ans de prison dont deux avec sursis ainsi que dix ans d’inéligibilité à l'encontre de son épouse.

Après le jugement de ce vendredi, le tribunal de Paris rendra une nouvelle décision à l'encontre des époux Balkany le 18 octobre, cette fois en matière de blanchiment et de corruption. Le parquet national financier a réclamé sept ans de prison à l'encontre du maire de Levallois-Perret et quatre ans avec sursis à l'encontre de sa première adjointe.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages