A lire aussi

13-09-2019 16:38

TPME. Finéa accorde un crédit à CIH Bank

Les deux opérateurs ont signé une convention de prêt d’un montant de 550 MDH. Dédiée au TPME, une…
Rejoignez nous sur :
Monde

Les chiffres alarmants de Humane society international (HSI) sur la vente de 100 bébés éléphants à des zoos chinois par le Zimbabwe relancent le débat autour de la nécessité de protéger ces espèces menacées d’extinction. 

Alors que les éléphants d’Afrique de l’Ouest, du centre et de l’Est figurent depuis longtemps parmi les espèces protégées, ceux d’Afrique australe, précédemment moins menacés sont également touchés par ce phénomène à cause d'une exploitation abusive par l’industrie de divertissement. 

Dans ce sens, la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) a fait dimanche à Genève un pas important vers l'interdiction de la vente d'éléphants sauvages à des zoos. 46 votes ont été exprimés en faveur de la proposition, 18 contre et 19 abstentions ont ainsi été formulés. La décision finale sera prononcée en séance plénière le 28 août lors de la réunion de clôture de la conférence CITES sur les espèces menacées.

Ce vote est le premier de la conférence CITES de l'ONU sur les espèces menacées qui se tient depuis samedi et jusqu'au 28 août à Genève, en Suisse.

Cette réunion survient après la publication d'un rapport de l'ONU en mai annonçant qu'un million d'espèces étaient menacées de disparaître.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages