A lire aussi

16-09-2019 13:44

Saisie de 10 kg de chira à Sebta

Les éléments de la brigade de contrôle conjointe de la Douane et de la Sûreté nationale opérant au…
Rejoignez nous sur :
Monde

‘’Propagande contre la République islamique d’Iran’’, c’est le chef d’accusation qui a été retenu contre le cinéaste Mohammad Rasoulof, ce mardi.

Le réalisateur de ‘’Un homme intègre’’ a été condamné à un an de prison ferme, pour atteinte à la sécurité de la république, ainsi qu’à ‘’deux ans d’interdiction de sortie du territoire et d’interdiction de se livrer à la moindre activité sociale et politique’’. Cette condamnation vient mettre fin à la guerre qu’ont livrée les autorités de Téhéran au réalisateur depuis la sortie de son film en 2017. En effet, celui-ci n’avait pas la possibilité d’exercer son métier, de circuler librement ou de se rendre à l'étranger, son passeport lui ayant été confisqué.

Promu au Festival de Cannes en 2017 dans la catégorie "Un certain regard", le film ‘’Un homme intègre’’ critique farouchement la corruption et les inégalités existantes en Iran. Une vision qui n’a, visiblement, pas plu au régime, qui, au delà de la censure, a décidé de condamner ses artistes.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages