A lire aussi

18-03-2019 14:40

SIDA. Un programme ciblant les jeunes, les femmes et les migrants

Le ministère de la Santé et l’Organisation panafricaine de lutte contre le SIDA (OPALS) ont signé…
Rejoignez nous sur :
Monde

"L'islam est à la source de toutes les violences", voilà comment explique le sénateur australien Fraser Anning la cause de la fusillade de la Nouvelle-Zélande dans deux mosquées, ayant coûté la vie à 49 personnes et causé des dizaines de blessés. 

Appelant l'attaque de la "vigilance violente" plutôt qu'une attaque terroriste, la déclaration d'Anning indique que l'attaque "met en évidence la peur croissante, au sein de notre communauté, en Australie et en Nouvelle-Zélande, de la présence croissante des musulmans".

Le sénateur indépendant a déclaré que le terrorisme d'extrême droite et les lois sur les armes à feu ou la montée du racisme constituaient un "cliché absurde", en ajoutant que "La véritable cause de l'effusion de sang dans les rues de la Nouvelle-Zélande est aujourd'hui le programme d'immigration adopté par le pays".

"Les propos du sénateur Fraser Anning accusant l'immigration des attaques meurtrières d'un terroriste d'extrême droite en Nouvelle-Zélande sont dégoûtants", déclare Scott Morrison, premier ministre australien, ajoutant "que ses propos n'ont pas leur place en Australie".

Rappelons ainsi que l'auteur de la fusillade est un citoyen australien, âgé de 28 ans. 

 

 

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages