A lire aussi

21-03-2019 14:25

Régime de change, financement de l’économie. Jouahri fait le point

La Banque centrale revoit à la baisse ses prévisions de croissance. Abdellatif Jouahri a laissé…
Rejoignez nous sur :
Monde

Les députés britanniques se prononcent aujourd'hui sur un report du Brexit, la Première ministre, Theresa May, leur promettant qu'il sera court s'ils adoptent l'accord de retrait qu'elle a négocié avec l'Union européenne, mais qu'ils avaient déjà rejeté par deux fois.

À quinze jours de la date théorique du divorce, la motion gouvernementale débattue à la Chambre des communes proposera un report du Brexit jusqu'au 30 juin si les députés approuvent l'accord de retrait d'ici le 20 mars, veille du prochain sommet européen.

Si l'accord est recalé à nouveau, la motion précise que le report devra aller au-delà du 30 juin et impliquera que le pays organise des élections pour le Parlement européen fin mai.

"Une courte extension technique ne sera offerte que si nous avons un accord en place", a averti, mercredi soir, Theresa May, tentant d'unifier des députés incapables jusqu'à présent de dégager une majorité sur la voie à suivre avec le Brexit.

De son côté, le président du Conseil européen, Donald Tusk, a invité jeudi les pays européens à être prêts, lors de leur sommet prévu les 21 et 22 mars, à accorder "une longue prolongation" du Brexit, prévu le 29 mars, "si le Royaume-Uni accepte de repenser sa stratégie pour le Brexit et parvient à dégager un consensus autour de celle-ci".

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages