A lire aussi

10-12-2019 11:22

Algérie: 15 et 12 ans de prison pour Ouyahia et Sellal

Un tribunal algérien a condamné mardi pour corruption deux anciens Premiers ministres, Ahmed…
Rejoignez nous sur :
Monde

 

Un vol l’aéroport Paris - Orly à destination de Tunis - Carthage a de la compagnie Transavia a été contraint à un atterrissage d’urgence, aéroport de Nice, après qu’un passager de nationalité tunisienne a tenu à faire la prière à bord de l’avion, devenant violent lorsque des membres de l’équipage le lui ont interdit. La police a dû intervenir de façon brutale à l’intérieur de l’appareil.

Trente minutes environ après le décollage de l’appareil, le passager insiste pour effectuer sa prière en temps en heure dans l’étroit couloir séparant les deux rangées de sièges de l’avion.

Des hôtesses tentent alors de le raisonner en lui expliquant que c’est interdit par  le Code de l'aéronautique et de l’aviation civile, en vain. Lorsqu’interviennent des stewards de l’appareil, l’homme aurait violemment agressé verbalement puis physiquement l’un d’eux, tout en menaçant de « prendre le contrôle des commandes du cockpit ».

Lorsqu’interviennent quatre hommes de la gendarmerie des transports aériens à bord de l’appareil pour procéder à l’arrestation du voyageur, l’homme résiste, puis crie « Allah akbar ! », et « intervenez-vous autres Tunisiens, je suis tunisien ! » (voir vidéo).

L’avion a du faire un atterrissage d’urgence à l’aéroport de Nice, le vol est ensuite ajourné au lendemain, et l’ensemble des passagers est hébergé par la compagnie aérienne dans un hôtel niçois aux abords de l’aéroport.

 

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages