A lire aussi

11-12-2018 15:30

Khashoggi désigné "personnalité de l'année" par le Time

Le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, tué le 2 octobre au consulat d'Arabie Saoudite à Istanbul…
Rejoignez nous sur :
Monde

Le parquet de Tokyo va requérir un nouveau mandat d'arrêt contre Carlos Ghosn, sur de nouveaux soupçons de minoration de revenus, assurent les médias japonais mercredi, des charges que l'intéressé nie et qui n'ont toujours pas été transmises à Renault.

Le PDG du constructeur automobile français, démis de ses fonctions de président des conseils d'administration de Nissan et Mitsubishi Motors après son interpellation à Tokyo le 19 novembre, est en garde à vue depuis pour avoir, selon les enquêteurs japonais, dissimulé aux autorités boursières environ 5 milliards de yens (38 millions d'euros) de revenus sur cinq années.

Les nouvelles accusations à son encontre, qui justifient selon la presse de relancer une procédure de garde à vue pouvant durer 22 jours à partir de lundi 10 décembre, concernent la dissimulation de revenus sur trois années de plus, pour un montant de 4 milliards de yens (31 millions d'euros).

Les investigations pourraient aussi ultérieurement être étendues à d'autres motifs, Nissan reprochant à son ancien sauveur d'avoir commis des abus de biens sociaux, tels que l'usage de résidences de luxe aux frais du groupe.

M. Ghosn continue de nier toutes les charges contre lui.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages