A lire aussi

20-09-2019 10:41

Vivo s’installe au Maroc

Vivo, le spécialiste chinois des smartphones ainsi que des produits et services de l’internet…
Rejoignez nous sur :
Monde

Depuis Buenos Aires où s'ouvre vendredi le sommet du G20, Donald Trump s'est défendu dans une série de tweets agacés de toute malversation autour d'un projet immobilier en Russie, dénonçant une "chasse aux sorcières".

Michael Cohen, ancien avocat et homme de confiance du président américain, a reconnu jeudi avoir menti au Congrès sur ses contacts avec des Russes au sujet de ce projet.

C'est un élément à charge de plus contre le président américain, dans la tentaculaire enquête que mène le procureur spécial Robert Mueller sur une possible collusion avec la Russie pendant la campagne présidentielle de 2016.

"Oh, je comprends! Je suis un très bon promoteur, qui vit sa vie tranquillement, et je vois notre pays partir dans la mauvaise direction (pour le dire poliment)", s'est-il agacé sur Twitter depuis Buenos Aires.

"Je décide d'être candidat à la présidence et je continue à mener mes affaires - de manière tout à fait légale et tranquille, j'en ai parlé lors de la campagne", a-t-il poursuivi dans le style décousu qui caractérise ses déclarations sur le réseau social.

"J'ai vaguement envisagé de construire un bâtiment quelque part en Russie. Déboursé zéro argent, zéro garanties et je n'ai pas fait ce projet. Chasse aux sorcières!", a conclu le milliardaire.

C'est dans ce contexte judiciaire toujours plus menaçant que Donald Trump a décidé jeudi d'annuler une rencontre prévue à Buenos Aires avec le président russe Vladimir Poutine, un revirement qu'il a expliqué par l'escalade militaire déclenchée par la Russie contre l'Ukraine.



Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages