Imprimer
Affichages : 1386

Le tribunal pénal du Caire a ordonné, samedi, la détention de Alaa et Gamal Moubarak, les deux fils de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak, accusés, aux côtés de cinq autres personnes, dans une affaire de "manipulation boursière", annulant ainsi leur remise en liberté prononcée en juin 2013.

Alaa et Gamal Moubarak, ainsi que cinq autres personnes, ont été arrêtés sur ordre de la justice égyptienne qui a ordonné leur transfert au centre de détention, rapporte l'agence d'informations égyptienne du Moyen-Orient (Mena), ajoutant que la prochaine audience dans leur affaire a été fixée pour le 20 octobre.

Les mis en cause sont accusés d'avoir réalisé des profits illégaux, estimés à environ 500 millions de livres égyptiennes (25 millions de dollars), lors de transactions de titres de la banque Al Watany Bank of Egypt.

Avec leur père, Alaa et Jamal Moubarak avaient été condamnés à trois ans de prison pour avoir détourné plus de 10 millions d'euros de fonds publics alloués à l'entretien des palais présidentiels.

Ils avaient été remis en liberté en janvier 2015, en vertu d'une décision de justice jugeant qu'ils avaient atteint la période maximale légale de la détention.