A lire aussi

25-09-2018 13:50

Faubourgs d’Anfa. Les dernières livraisons en avance

Le mois d’octobre sera sans doute historique pour Bouygues Immobilier Maroc. La filiale de…
Rejoignez nous sur :
Monde

 

«Imaginez une personne sans accès à internet, sans signal téléphonique, ne sachant où aller après un tremblement de terre. C'est ce qui m'est arrivée quand je vivais à Viña del Mar avec mon fils de 4 ans», lance Barbarita Lara, conceptrice de l'application S!E.

C'était en 2010 et un séisme de magnitude de 8,8, suivi d'un tsunami, venait de ravager le centre du Chili laissant derrière lui plus de 500 morts.

Barbarita Lara a alors commencé à réfléchir à un système permettant aux autorités et aux secouristes de communiquer avec les populations privées de signal téléphonique ou de connexion internet. Et sa solution est venue de la bonne vieille radio mais modifiée.

Le principe de son application repose sur l'utilisation d'ondes radios de très hautes fréquences qui permet aux usagers de recevoir sur leur téléphone intelligent des alertes et des informations sur les points de rassemblements et les centres d'accueil lors de catastrophes.

«De plus, un système bidirectionnel permet aux usagers de partager l'info avec d'autres utilisateurs à proximité», poursuit la jeune femme de 32 ans, dont le projet a déjà été reconnu et récompensé par le magazine technologique américain MIT Technology.

L'appli a été conçue en espagnol mais la jeune ingénieure-entrepreneure souhaite à terme la développer pour atteindre des populations à travers le monde et ainsi sauver plus de vies lors de catastrophes.

«Notre système peut couvrir les endroits les plus reculés. Nous voulons créer un réseau international d'urgence solide», a-t-elle déclaré à l'AFP.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages