A lire aussi

17-06-2019 11:15

GMT+1. Un “bilan positif” pour le gouvernement

L’étude publiée par le département de Mohamed Benabdelkader reflète les gains économiques et…
Rejoignez nous sur :
Monde

Les réseaux sociaux nouvelle façon de s’informer des jeunes. L’ère est à la technologie et c’est le cas également pour l’information, notamment auprès des jeunes.

Les jeunes s’informent d’abord sur les réseaux sociaux, c’est le constat qui ressort d’une étude de Médiamétrie (France). En effet, d’après cette recherche les réseaux sociaux sont le premier moyen d’information des 15-34 ans, qui les utilisent quotidiennement pour 71% d’entre eux, rapporte l’AFP. En deuxième position sur le podium, place au JT, les sites de vidéo en ligne ainsi que les flashs infos des radios musicales.

De même, ils sont 15% de cette frange de la société à déclarer être « accros » à l’information. 28% d’entre eux ne consultent que les sujets d’actualité qui les intéressent. A contrario, 7% disent ne pas s’y intéresser du tout.

Les auteurs pointent également le choix des médias sur internet des sondés. D’après la même source, « les jeunes ont plus ou moins les mêmes goûts que leurs aînés, favorisant d’abord les déclinaisons web de médias traditionnels. » Parmi les interrogés, seuls 39% affirment accéder directement à ces sites : ils passent plutôt par les réseaux sociaux ou les moteurs de recherche, à 71%.

Les chercheurs ont appuyé l’effet bénéfique de l’éducation à l’information à travers leur document et ce même si seulement un tiers (34%) des jeunes a bénéficié de ces sessions. Ces initiatives (semaine de la presse à l’écoles, création d’un média…) entraînent ces jeunes à lire plus la presse et notamment à prendre le temps de vérifier l’information lue.

Les médias traditionnels ne sont plus un moyen d’information pour les jeunes

Le recul des médias traditionnels dans le quotidien des sondés a aussi été souligné par l’enquête et ce au profit des smartphones, un fait pas du tout surprenant. « Ils regardent un peu moins la télévision chaque jour (-14 minutes en trois ans) et ils ne sont plus que 21% en moyenne à regarder les JT (en 2016), alors que 42% les regardaient il y a 10 ans », relate l’étude.

La radio pâtit également d’un certain délaissement de la part de la jeunesse : -7 points en 10 ans, à 75%. Une régression qui touche particulièrement les matinales. Au total, ils sont 79% à aller sur internet chaque jour. 64% regardent la télévision, 43% déclarent écouter la radio et 32% assurent consulter la presse papier ou en ligne.

Sur le volet de l’information, les interrogés affirment que ce n’est pas leur priorité dans le budget : ce sont les services de SVOD tels que Netflix qui trônent en première place des priorités de ces jeunes à 24%. Ensuite vient la TV payant (18%) ou de streaming musical (16%). Et enfin en queue de peloton arrivent les titres de presse (11%).

A savoir que cette enquête de Médiamétrie se base sur ses mesures d'audience, sur une étude qualitative avec des entretiens en groupe et une enquête en ligne auprès de 2.000 internautes français âgés de 15-34 ans, réalisée de septembre 2017 à mars 2018. Les résultats sont transposables à la Belgique.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages