A lire aussi

17-09-2018 15:07

L’Orange Bleue prépare son entrée au Maroc

Les premières salles devraient être opérationnelles au 1er trimestre 2019, à Rabat. Une…
Rejoignez nous sur :
Monde

À l’occasion de la 18e journée du sommeil, vendredi 16 mars, l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) et la mutuelle MGEN ont rendu publique ce mardi 13 mars une enquête qui révèle que les adolescents et jeunes adultes dorment trop peu.

En effet, moins de sept heures par nuit en semaine pour 38% des jeunes de 15-24 ans selon cette enquête alors que les besoins sont de sept à dix heures par nuit, recommande la National Sleep Foundation américaine.

L’enquête a été réalisée par OpinionWay auprès de 1.014 jeunes de 15 à 24 ans en décembre 2017. «88% d’entre eux estiment même être en manque de sommeil et ressentent de la fatigue, de la nervosité, de la somnolence», explique la neurobiologiste Joëlle Adrien, présidente de l’INSV.

Autre constat de l’étude INSV/MGEN, un tiers des sondés évoquent des difficultés à s’endormir. En cause, l’hyperconnexion. Le lien entre usage excessif des écrans et mauvais sommeil est avéré. «Les activités interactives mettent les jeunes dans un état de tension et d’excitation qui va à l’encontre du ralentissement qui devrait prévaloir à l’instauration du sommeil», souligne la pneumologue Maria Pia d’Ortho pour l’INSV.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages