A lire aussi

11-10-2019 15:46

Nouvelle équipe gouvernementale. Les enjeux phares

Après le remaniement gouvernemental, place à l’action. La nouvelle équipe gouvernementale,…
Rejoignez nous sur :
Monde

Adrien Rivierre, le vice-président de la Fédération francophone de débat, a analysé le langage corporel de Donald Trump. Selon le spécialiste, Trump serait plus sincère qu’il n’y paraît.


«Donald Trump n'est pas un homme politique comme les autres. Ses paroles outrancières et parfois contradictoires rendent difficile une interprétation cohérente de sa pensée. Son langage corporel est tout aussi déstabilisant. Ses gestes et ses expressions du visage sont inhabituels en politique. Leur analyse permet ainsi d'offrir des clés de compréhension pour mieux cerner la personnalité, comme le système de pensée du président des États-Unis», selon Adrien Rivierre, dans un article signé dans un organe de presse française.

La «pince», son geste fétiche

Le geste de la main le plus utilisé par Donald Trump est celui qui consiste à placer son index contre son pouce, comme une pince qui viendrait avec minutie se saisir d'un objet. Ce dernier permet ainsi de souligner une idée avec précision d'autant qu'il réalise très souvent ce geste de la main droite qui est commandée par l'hémisphère gauche de notre cerveau, la partie dédiée aux raisonnements rationnels. La répétition de ce geste semble ainsi montrer que Donald Trump croit à tous les propos qu'il avance et à la véracité des faits qu'il utilise.

L'index pointé


Autre geste fort et très courant chez Donald Trump, celui du doigt pointé «en direction de», qui permet aussi bien de désigner que de dénoncer. De manière générale, il est d'ailleurs déconseillé d'utiliser ce geste, car il est associé à l'accusation ou à la stigmatisation ; c'est pourquoi par exemple, nous considérons comme malpoli de pointer quelqu'un du doigt. Mais Donald Trump, selon le spécialiste, l'utilise en cohérence avec sa politique controversée à l'égard des immigrés ou accusatrice comme ce fut le cas contre Hillary Clinton lors de la campagne présidentielle.

Le président élu des États-Unis utilise également son index en le brandissant au-dessus de ses épaules, voire de sa tête, comme s'il pointait le ciel du doigt. Par ce geste, il indique à l'audience que les propos qu'il va prononcer sont très importants et renvoient à l'image que nous nous faisons d'un professeur donnant un cours devant ses élèves, de celui qui détient la vérité face à une audience qui écoute.


S’ajoute à cela, les experts de la communication non-verbale affirment également que le fait de pointer l'index vers le haut est le signe d'une personnalité versatile qui peut s'avérer violente dans ses paroles et préférant avoir raison sans tenir compte de l'avis des autres.

Les mains, paumes ouvertes, en opposition

Lorsque Donald Trump souhaite se défendre ou avance une proposition dont il sait qu'elle sera critiquée par ses opposants, il met ses deux mains, paumes ouvertes, en opposition devant lui. Elles forment alors une protection comme pour repousser une menace ou se protéger d'attaques extérieures, selon le spécialiste.
«De manière générale, il s'exprime toujours avec les mains paumes ouvertes, gestuelle habituellement synonyme d’honnêteté, mais aussi d'ouverture pour montrer qu'il est là pour servir les intérêts du peuple, et cela de manière non menaçante (ouvrir ses paumes de main, par exemple au contrôle de sécurité à l'aéroport, est le signe qui prouve que vous ne cachez aucun objet et donc ne représentez aucun danger)».

Un visage très expressif

Darren Stanton, spécialiste de la communication non-verbale, a analysé de nombreux discours du président américain et affirme que les expressions faciales de Donald Trump reflètent la sincérité des propos qu'il prononce. Dans ce sillage, qu'importent ses prises de parole, lorsqu'il avance des idées controversées ou lorsqu'il répond à des attaques adverses, il ne subit aucune accélération de son rythme respiratoire, une absence de rictus inhabituels et sa gestuelle demeure inchangée.

La puissance de ces expressions du visage provient de ce que les neuroscientifiques appellent les neurones-miroirs, c'est-à-dire les neurones qui se comportent pareillement lors d'une interaction humaine dans les cerveaux de l'émetteur et du récepteur. De la même manière que lorsqu'un inconnu vous sourit dans la rue, vous ressentez de la joie et aviez ainsi envie de sourire en retour, Donald Trump utilise son visage pour renforcer ses propos et avoir un impact fort sur son audience.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages