A lire aussi

20-06-2019 10:51

Les stocks de sardinelles et de chinchards surexploités

Selon le dernier rapport du groupe de travail de la FAO, publié en 2019 sur l’évaluation des petits…
Rejoignez nous sur :
Médias

Yousef Al-Obaidly, président du groupe médiatique beIN Sports, depuis 2014, a été mis en examen dans une affaire de corruption. Il a été accusé par le PNF (Parquet national financier) d'avoir participé activement à négocier des pots-de-vin en vue d’influencer l’attribution des Mondiaux d’athlétisme, prévus pour la fin de l’année à Doha.

Inculpé pour "corruption active", il serait impliqué dans un virement de fonds de 3.5 millions d’euros entre une entreprise qatarie et une société sénégalaise qui appartient à l’ancien président de l’Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF), Lamine Diack. 

Ce dernier a, quant à lui, été mis en examen pour "corruption passive" : les juges d'instruction cherchent à déterminer si ces versements ont mené à l'obtention de votes de membres de l'IAAF en faveur du Qatar pour l’organisation de la compétition, mais aussi au report de la date d'organisation de l'événement, en raison des conditions météo hostiles du pays.

Dans une réaction transmise à l'AFP, Al-Obaidly conteste catégoriquement les soupçons le visant, soutenant qu'ils sont "hautement infondés et sans consistance".

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages