A lire aussi

21-05-2019 09:54

21-05-2019

Télécharger le PDF
Rejoignez nous sur :
Médias

L’Union de la presse francophone Section Maroc a  publié un communiqué sur sa page Facebook dans laquelle elle exprime "sa forte inquiétude vis-à-vis menaces qui pèsent sur la liberté de presse, la liberté d'informer, et par conséquent le droit d'accès des citoyens à l’information consacré par la Constitution".

Une réaction qui fait suite à la condamnation des quatre journalistes: Mohamed Ahaddad (Al Massae), Abdelhak Belachgar (Akhbar Al Yaoum), Kaoutar Zaki et Abdellah Sakhir (Aljarida24).

Les journalistes, poursuivis pour publication d'informations concernant les travaux de la commission d'enquête parlementaire sur la Caisse Marocaine des Retraites, viennent d’être condamnés à 6 mois de prison avec sursis et à 10.000 DH d'amende.

L’UPF Maroc réitère son soutien à ses confrères et son appel à dépénaliser les délits de presse, a conclu le communiqué.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages