Imprimer
Affichages : 461

 

Et de trois pour MEDI1TV ! Le groupe met en selle la troisième chaîne de son bouquet, MEDI1TV Arabic. 

Une chaîne arabophone, qui couvrira l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient et viendra s'ajouter aux chaînes existantes MEDITV Maghreb (bilingue, pays du Maghreb et d'Europe occidentale) e

MEDI1TV Afrique (francophone, Afrique de l'ouest).

L'annonce a été officialisée, hier lundi, suite à la tenue du Conseil d'Administration de MEDI1TV sous la présidence de Hassan Khiyar. 

Le Conseil d'Administration a également mis en exergue le développement de la production des contenus de grande qualité en phase avec le positionnement de la chaîne et sa ligne éditoriale, avec plus de 2.000 productions de magazines et autres émissions de débats politiques, socio-économiques, sportifs et de divertissement culturel, mettant à contribution les bureaux et studios MEDI1TV de Dakar, Abidjan, Nouakchott, Tunis, Bruxelles, Berlin et Washington.

Il est aussi revenu sur l'installation de nouveaux plateaux au niveau des studios de Tanger et Rabat avec un design moderne doté d'améliorations technologiques significatives en conformité avec les normes internationales, confortant ainsi le statut "premium" de la chaîne et permettant la production et la diffusion de 15 heures de direct par jour. Le Conseil a, par ailleurs, mis en avant l'extension de la distribution satellitaire permettant la couverture des territoires cibles en Afrique et au Moyen-Orient et la généralisation de diffusion des trois chaines MEDI1TV sur les bouquets de la télévision (numérique) sur internet, tout en renforçant et en développant des ressources humaines dans un environnement professionnel sain et paisible, avec la ferme conviction que la qualité des contenus de la chaîne n'est que le reflet de la valeur et du potentiel de son capital humain.

Notons également le développement du contenu éditorial dans les carrefours d'information avec plus de 24 éditions et flashs d'information par jour, des reportages et analyses de 50 correspondants dans le monde, ainsi que la contribution d'analystes et experts marocains et internationaux, précise la chaîne.