A lire aussi

20-11-2017 13:47

Un tramway déraille à Casablanca

Un automobiliste non-respectueux du Code de la route a percuté, hier à 23h15, la rame du tramway à…
Rejoignez nous sur :
Médias

À votre avis, d'Al Oula, 2M et Medi1 TV, quelle est la chaîne qui a diffusé le plus de fictions au cours du mois de ramadan ? Selon le dernier rapport quantitatif relatif aux programmes de fiction durant le mois de ramadan 2012 de la HACA (Haute autorité de la communication audiovisuelle), 2M aurait servi à ses téléspectateurs le plus de fictions en volume de temps, avec 41% contre 37% pour Medi1 TV et 22% pour Al Oula. À l'inverse, en termes de nombre de fictions, c'est la chaîne historique qui arrive en haut du podium, avec 37% des fictions diffusées sur l'ensemble des trois chaînes. Medi1 TV représente 35% du volume en nombre contre à peine 28% pour 2M. La chaîne de Ain sebaâ aura donc diffusé le plus d'heures de fictions mais le moins de programmes, privilégiant ainsi les feuilletons aux long-métrages. Ce que confirme d'ailleurs le document du régulateur qui fait état d'une part de plus de 60% des programmes consacrés aux feuilletons sur Al Oula et 2M, tandis que Medi1 TV a privilégié les long-métrages avec une part de 51%. Jusqu'ici pas de grandes surprises. Ceci est bien connu des professionnels, mais également des téléspectateurs, si le mois de ramadan est favorable au divertissement télévisuel, il est «le mois» de la fiction sur nos chaînes nationales. Feuilletons étrangers, sitcoms marocaines, téléfilms nationaux, grandes sorties internationales... bref, tout y passe et les chaînes ne lésinent pas sur les moyens pour booster leur audience durant ces 30 jours de l'année. À ce titre, le budget consacré par les chaînes nationales, particulièrement 2M et Al Oula pour la production de fictions nationales, est habituellement nettement plus élevé au cours de cette période que sur le restant de l'année. Quelle part la fiction nationale a-t-elle donc représenté au cours de ce mois dans les programmes de nos chaînes publiques ?

Où en est la production nationale ?
Au total, les trois principales chaînes de télévision nationales ont diffusé 33 productions réalisées en collaboration avec pas moins de 29 maisons de production marocaines. La HACA compte également 11 productions acquises par les chaînes à des producteurs nationaux. Dans le détail, Al Oula compte à son actif une dizaine de coproductions (soit près de 39h de diffusion) contre 11 acquisitions (plus de 73h de diffusion). À ce niveau, 92,8% de ces acquisitions sont étrangères. 2M est la chaîne à avoir programmé le plus de coproductions avec une part de 56%, soit plus de 133h de diffusion, contre 33% pour les acquisitions essentiellement étrangères (78h de diffusion). Pour ce qui est de Medi1 TV, elle a réparti l'essentiel de sa programmation fiction entre l'acquisition (83%, soit plus de 177h de diffusion) et la coproduction (17% pour plus de 35h de diffusion). La chaîne qui a le plus consacré de «son temps» à la production interne reste 2M avec 25h de diffusion pour une part de 11% par rapport au total fiction. Al Oula, de son côté, a accordé une part plus importante au niveau de la programmation (14%), ce qui représente au total près de 19h de diffusion. Bon bilan donc, pour les opérateurs nationaux qui voient leur taux de (co)production nettement plus important que les acquisitions étrangères. Notons que les productions étrangères les plus diffusées au cours de ce mois de ramadan sont en grande partie moyen-orientales (Égypte, Syrie, Qatar/Koweït) ou turques. À ce niveau, on constate qu'Al Oula est la plus «internationale» en la matière avec des fictions étrangères Turques (16,2%), du Qatar/Koweït (15,5%), d'Égypte (15,4%), de Syrie (2,6%) et de pays non arabes (2,2%).

Qui parle quoi ?
Si la production nationale reprend le dessus sur la fiction étrangère, il est évident que la part du dialecte marocain (darija) est nettement plus importante que les autres langues ou traductions. Selon les chiffres de la HACA, c'est sur 2M que la part de darija est la plus importante (91,9%). Sur les autres chaînes, en l'occurrence Al Oula et Medi1 TV, la langue marocaine représente respectivement 47 et 16,7%. À noter que sur Medi1 TV, c'est le dialecte moyen-oriental qui prend la plus grande part, avec pas moins de 60% de la programmation. L'arabe classique par contre est très peu parlé sur les chaînes nationales : 21,2% sur Medi1 TV, 18% sur Al Oula et 2,6% sur 2M. Normal, puisque ces deux dernières diffusent leurs fictions en «version originale» respectivement à 84 et 67%.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages