A lire aussi

27-04-2017 16:56

Immobilier d’entreprise : Le trop-plein de bureaux menace le parc casablancais

Le parc bureau à Casablanca est passé d’un taux de vacance de 6% en 2013 à 13% en 2017 (1er…
Rejoignez nous sur :
Médias

Jérôme Segura spécialisé dans la détection de programmes malveillants à la société de sécurité Malwarebytes a lancé une alerte ce lundi, déclarant qu’«il y a une nouvelle tendance d’escrocs de support technique qui utilisent un déni de service pour attaquer les ordinateurs des gens. Aujourd'hui, nous examinons rapidement cette technique qui cible les utilisateurs Mac OS exécutant Safari».

Les faux supports techniques utilisent différentes méthodes pour créer de fausses alertes sur les Mac OS et faire peur aux utilisateurs, qui vont alors demander de l’assistance. C’est à ce moment là que les adeptes du navigateur Safari sont attaqués, rapporte Huffington Post.

Les pirates fonctionnent selon deux scénarios, soit le malware ouvre ITunes et lance des alertes de détection de virus, soit le logiciel malveillant ouvre une série de brouillons de mails qui se répète à l’infini (sans pour autant les envoyer). Cela sature la mémoire RAM de l’ordinateur pour le faire planter.
Jérôme Segura stipule que ces attaques se transmettent à travers la réception de courriers électroniques qui comprennent un lien «malveillant».
Certaines adresses d’expéditeurs ont d’ores et déjà été identifiées, notamment Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Elles sont donc à placer en courrier indésirable. Mais d’autres adresses pourraient être concernées. Néanmoins, selon la société IT anti-malware, aucun risque n’est enregistré, en cas d’utilisation d’un système Mac OS 10.12.2.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages