Rejoignez nous sur :

Maroc

La Global Water Solidarity a organisé à Oujda, les 9 et 10 octobre courant, un forum international sur le thème «Quels mécanismes solidaires décentralisés et coopérations méditerranéennes à mettre en œuvre pour aider à faire du droit à l'eau et à l'assainissement une réalité en Méditerranée ?». Avec l'objectif de développer des mécanismes décentralisés pour contribuer à remédier au manque de financements, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), des agences des Nations Unies, des organisations internationales ou régionales, des gouvernements nationaux et locaux, des organisations sous-nationales, des ONG et secteur privé ont lancé la Global Water Solidarity dans le but de promouvoir la coopération entre les gouvernements locaux dans le domaine de l'eau et de l'assainissement. Global Water Solidarity cible de manière spécifique l'expansion progressive des mécanismes décentralisés de solidarité dans le domaine de l'eau et de l'assainissement. Cette manifestation s'adresse aux experts, gestionnaires, élus et décideurs locaux et méditerranéens de l'eau, de l'aménagement du territoire et de la coopération internationale, avec pour objectif de mobiliser les acteurs méditerranéens pour la création de mécanismes sur le pourtour méditerranéen et leur mise en complémentarité. Près de 100 acteurs de la Méditerranée, notamment des experts, gestionnaires, élus et décideurs des pays du Nord et du Sud, intervenant dans les secteurs de l'eau et de l'assainissement ont été ainsi mobilisés pour partager leurs expériences, idées et analyses en la matière. Le forum d'Oujda, deuxième du genre après celui de Tunis en avril 2011, a été également l'occasion de résumer la situation internationale actuelle en termes de mécanismes de solidarité décentralisés de type «1 % eau et assainissement» grâce au partage d'expériences de plusieurs pays d'Asie, d'Europe et de la coopération internationale. La problématique de l'eau au Maroc a été également abordée. À l'issue des travaux, des conclusions et recommandations ont été formulées.

 

 


Les ressources en eau dans l'Oriental

L'état actuel de l'utilisation des ressources en eau montre un déficit de 112 millions m3/an. Les projections futures de l'utilisation des ressources en eau par secteur laissent entrevoir une augmentation de la demande en eau potable de 24 % à l'horizon 2030, 64 % pour le secteur touristique, 29 % pour le secteur industriel et 19 % pour le cheptel. La demande en eau de la grande hydraulique passerait de 484 millions m3/an en 2012 à environ 520 millions m3 à l'horizon 2030. Par contre, pour la petite et moyenne hydraulique et l'irrigation privée, la demande en eau globale de la région, passera à 865 millions m3/an en 2030. Pour les ressources en eau superficielle, Oued Moulouya demeure le principal cours d'eau de la région. Les apports moyens globaux des eaux superficielles de la région de l'Oriental s'élèvent à 476 millions m3/an. Par contre, les ressources souterraines en eau sont nombreuses. Le volume total mobilisé par les eaux souterraines de la région est de 117 millions m3/an.

 

En relation

Lire aussi sur LesÉCO.ma

Maroc: 43,7 millions d’habitants en 2050

04/08/2015 - Maroc
Le Maroc compte 33,8 millions d'habitants en 2015./DR Le département…

Daech : Les nouveaux profils des recrues marocaines

04/08/2015 - Maroc
Hatim Halawa, l'ancien joueur de l’équipe nationale de futsal, aurait…

Valse de compartiments à la Bourse de Casablanca

04/08/2015 - Finances
Six sociétés seront transférées vers un nouveau compartiment à la…

Presse écrite: Entrée en vigueur du nouveau…

04/08/2015 - Médias
Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement,…

Bourse

Likez notre page

Derniers Tweets