A lire aussi

04-12-2019 15:03

Coupe Mohammed VI: Les dés sont jetés pour le Raja et Safi

Fin du suspens ! Le tirage au sort des quarts de finale et des demi-finales de la Coupe Mohammed…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Ce lundi, le ministère des Finances et de l’Économie  a présenté aux élus le projet de loi de Finances 2020.

Le projet de loi de finances (PLF-2020) propose le relèvement du taux de l'abattement applicable au titre du salaire brut versé au sportif professionnel à 50%, selon la note de présentation de ce projet de loi.

L'augmentation de ce taux vise à permettre aux sportifs de financer leur repositionnement professionnel, étant donné la durée limitée de leur carrière sportive et des risques  physiques potentiels liés à l'exercice de leur fonction, explique la note publiée sur le site du ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l'administration.

"Actuellement, pour la détermination du revenu net soumis à l'impôt sur le revenu au titre des salaires versés aux sportifs professionnels, il est appliqué un abattement forfaitaire de 40% sur le montant brut imposable desdits salaires", rappelle la même source.

Concernant l'amélioration du régime fiscal applicable aux sociétés sportives, le PLF-2020 propose "l'exonération totale de l'impôt sur les sociétés pendant les cinq premiers exercices d'exploitation et l'application du taux du barème plafonné à 20% au-delà de cette période", et "la neutralité fiscale de l'opération d'apport par une association sportive d'une partie ou de la totalité de ses actifs et passifs à une société sportive, lorsque les éléments apportés sont inscrits dans le bilan de la société sportive concernée à leur valeur figurant au dernier bilan de clôture de l'association".

Ces deux mesures ont pour but d'accompagner la modernisation du secteur du sport  tout en favorisant la constitution de sociétés sportives conformément aux dispositions de la loi n°30-09 relative à l'éducation physique et aux sports.

Par ailleurs, le PLF-2020 propose aussi d'exonérer des droits d'enregistrement, les actes par lesquels les associations transfèrent, à titre gratuit et en pleine propriété, une partie ou la totalité de leurs actifs ou passifs, aux sociétés précitées

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages