A lire aussi

20-11-2019 13:02

Ford Mustang Mach-E. Electrique au sang chaud

Ford a enfin levé le voile sur son SUV inspiré de la Mustang et baptisé Mach-E. Un nom qui fait…
Rejoignez nous sur :
Maroc
 
Le premier rapport annuel sur les personnes âgées pour l'année 2018 insiste sur la nécessité de mettre en place des mesures et des procédures pour lutter contre toute forme de négligence ou de maltraitance des personnes âgées.
 
Le document élaboré par le comité de supervision de l'Observatoire national des personnes âgées a été présenté lors d'une rencontre d'information présidée par la ministre de la Solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, Jamila El Moussali.
 
Le rapport préconise aussi la création d'un fonds spécial de soutien à l'instar du Fonds de cohésion sociale, ainsi que la mise en place d'une carte pour les personnes âgées leur permettant de bénéficier de leurs droits, de simplifier les procédures en leur faveur et de leur accorder la priorité dans l'accès aux diverses prestations.
 
Pour ce qui est des services de santé, l'accent est mis sur le renforcement de la protection médicale avec un accès plus souple aux prestations sanitaires, le soutien durable à la protection sociale et la promotion d'une assurance santé au coût abordable, en plus de la généralisation des services hospitaliers en gériatrie.
 
Concernant la protection sociale, le rapport insiste sur l'importance de mettre en place une assurance financière sous forme d'une pension à laquelle les bénéficiaires sont appelés à contribuer pendant leurs années de travail. Il s'agit aussi de faciliter et de développer l'accès aux soins à domicile et aux services de proximité, d'apporter des moyens d'assistance aux veuves et aux non-mariées âgées.
 
Les auteurs du rapport appellent aussi à lutter contre les stéréotypes fondés sur l'âge, à examiner les moyens de transférer les expériences des personnes âgées aux générations futures et à élaborer des programmes de sensibilisation de la famille à la cohabitation et aux soins des personnes âgées.
 
S'exprimant à cette occasion, El Moussali a souligné la nécessité d'adopter une politique publique intégrée destinée aux personnes âgées, afin de répondre à leurs besoins.
 
«Conscient des besoins accrus des personnes âgées et de l'ampleur des attentes et des défis auxquels il est confronté, le Maroc a posé les jalons pour réussir la transition vers un meilleur traitement des questions des personnes âgées conformément au principe de droit, et non celui de l'assistance, et aux dispositions constitutionnelles de 2011», a-t-elle fait observer.
 
La ministre a rappelé que le premier rapport annuel sur les personnes âgées apporte une valeur ajoutée dans le sens où il dresse un diagnostic complet et une analyse globale de la situation actuelle.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages