A lire aussi

12-11-2019 15:09

CHAN-2020: Ammouta convoque six joueurs en renfort

Image associée
L'entraineur de la sélection nationale des joueurs locaux, Houssine Ammouta, a fait appel mardi à…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Sous le thème de l’éducation et de la formation professionnelle, la Chambre de commerce britannique au Maroc a organisé une conférence-débat dans le cadre des BritChamConferences.               

Plusieurs acteurs de l’éducation et de la formation professionnelle au Maroc ont participé  à la conférence-débat organisée par la CCBM. L’échange a permis de proposer de alternatives innovantes et efficaces pour assurer l’éducation et l’insertion professionnelle des jeunes au Maroc.

Mohamed Tahiri, le directeur de l’Enseignement supérieur et du développement a abordé le sujet de l’orientation pour les jeunes. Tahiri n’a pas manqué de rassurer les futurs bacheliers en annonçant une nouvelle plateforme numérique d’information «pour mieux les accompagner vers des filières à fort taux d’employabilité et en finir avec la déperdition universitaire».

Pour sa part, Mohamed Slassi Sennou, président du directoire de l’Observatoire des métiers et des compétences des branches professionnelles, a appelé à «une plus grande concertation et davantage de réactivité» pour pallier les inadéquations des formations avec les besoins du marché.  Un message soutenu par Jamal Bellahrach, CEO de Deo Conseil qui espère que ce nouveau modèle de développement saura créer une nouvelle dynamique pour une école marocaine tournée vers les soft skills et la révolution numérique.

La conférence a été clôturée par la présentation du modèle pédagogique britannique par Graham Gamble, Headmaster de la British International School Casablanca (BISC). Gamble a plaidé pour un modèle favorisant curiosité et oralité, deux notions qui répondent parfaitement aux défis de l'éducation nationale au Maroc.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages