Imprimer
Affichages : 451

 

Le procès des suspects dans le meurtre de deux touristes scandinaves va s'ouvrir aujourd'hui, mercredi à la suite de la condamnation à mort de trois personnes reconnues coupables de meurtre et de 21 autres à la prison à vie.

Selon les avocats de la défense, les principaux accusés espèrent recevoir des «peines légères» en appel, tandis que les avocats de la partie civile demanderont une «confirmation» des verdicts préliminaires.
Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans et son amie Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans avaient été décapitées en décembre dernier alors qu'elles campaient au pied du mont Toubkal. Leurs bourreaux ont été condamnés à mort, alors que des peines allant de 5 ans à la perpétuité ont été infligées à 21 autres hommes jugés pour "constitution de bande en vue de commettre des actes terroristes".
Abdessamad Ejjoud, un marchand ambulant de 25 ans, a avoué avoir organisé l'expédition meurtrière et avoir décapité une des victimes avec Younes Ouaziyad, un menuisier de 27 ans. Ce dernier a reconnu avoir tué l'autre jeune fille, tandis que Rachid Afatti, 33 ans, filmait la scène. 
Leur avocat, Hafidha Meqsawi, a déclaré qu'ils espéraient que «la peine de mort sévère, à laquelle ils ne s'attendaient pas, serait assouplie».
Abdessamad Ejjoud et Younes Ouaziyad avaient demandé le «pardon de Dieu» dans leur dernier discours avant le prononcé de leur condamnation, alors que leur partenaire dans le crime, Rachid Afatti, se contentait de dire : «Il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah».

Louisa, la mère de la victime, a envoyé une lettre émouvante au tribunal demandant leur exécution. «N'est-il pas juste d'exécuter ces monstres ? Ils le méritent. Je vous demande de les condamner à mort».