A lire aussi

20-09-2019 12:17

Tarik Sektioui, nouvel entraîneur de la Renaissance sportive de Berkane

La Renaissance sportive de Berkane (RSB) a annoncé avoir recruté le Marocain Tarik Sektioui en tant…
Rejoignez nous sur :
Maroc

 

Dans une énième sortie médiatique surréaliste le «docteur» El Fayd s’attaque aux hommes qui n’égorgent pas d’animaux jugeant « qu’il ne sont pas des hommes» et «qu’on en a rien à faire».

 

Certaines «personnalité publiques» n’ont décidément ni la volonté ni le sens critiques nécessaire pour faire une remise en question sur leurs inepties. C’est le cas par exemple du «docteur» Mohamed El Faid, nutritionniste de son état et influenceur improvisé à ces heures perdues. Ce ne sont sans doutes pas ses déclarations farfelues précédentes ni les réactions qu’ils ont suscité qui l’empêchent de récidiver, le tout en sourire et en toute confiance en lui. Son dernier sketch: «Celui qui est incapable d’égorger son mouton n’est pas un homme», non seulement, mais en plus «nous n’avons rien à faire de lui».

Non seulement on ne sait pas à qui ce «nous» fait référence, surement pas aux Marocains, étant donné que rien dans la loi ni la constitution ne donne à quiconque le droit d’exclure un individu pour ce qu’il préfère faire ou ne pas faire. Mais en plus on ne sait pas sur quoi il se base pour faire un tel jugement de valeur et cela demeure l’un des plus grand mystère de l’univers, car on ne sait toujours pas sur quoi il se base pour toutes ses déclarations qu’il lâche avec la plus grande confiance en soi.

Ne pas avoir du sang d’animaux sur les mains serait donc un manque de virilité selon la science infuse du grand docteur, qui a plusieurs morts sur la conscience, et pas animales mais bien humaines. En effet personne n’ai oublié sa célèbre exhortation, en 2018, au diabétiques de jeuner le ramadan car cela serait bon pour leur santé. Si la vie humaine n’est qu’un jeu pour le docteur pourquoi donc se soucierait-on de personnes ayant une certaine pitié pour d’autres créatures.

Mohamed El Faid porte l’étiquette du nutritionniste mais préfère ne pas s’y contenter. Le monsieur se permet même de donner son avis en médecine, en religion, en «développement personnel», pourquoi s’en priver quand on a une fanbase ? Et cela dans le total mépris de toutes les les données et recherches scientifiques, après tout, que vaut la science devant le grand docteur ? 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages