A lire aussi

16-09-2019 15:40

Mobilité des fonctionnaires. Une réforme est en vue

Après l’échec de la révision du système qui est au point mort depuis 2015, un projet de loi sur la…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Une enquête est ouverte sue les circonstances et le mobile de l’individu qui a exposé sa femme à des coups et blessures ayant entraîné sa mort.

Le service préfectoral de la police judiciaire de Kénitra a diligenté, mercredi, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent pour élucider les circonstances et déterminer le mobile d’un individu qui a exposé sa femme à des coups et blessures ayant entraîné sa mort à l’aide d’une arme blanche.

Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), les services de sécurité à Sidi Slimane ont fait le constat du cadavre de la victime à son domicile, portant des traces visibles de violence par un outil tranchant, ainsi que des blessures à des degrés divers sur l’époux, ce qui a nécessité son transfert à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires.

La scène du crime a fait l’objet d’un constat minutieux, ce qui a permis de saisir le couteau utilisé dans cet acte et qui a été soigneusement dissimulé dans la salle de bain de la maison, précise-t-on de même source, qui fait état de l’absence de tout signe d’effraction sur le verrou de la porte de la demeure et de toute preuve matérielle privilégiant l’hypothèse d’une agression pour vol.

D’après les enquêtes et les investigations menées, le mari est soupçonné d’exposer son épouse à une agression grave à l’aide du couteau saisi, et ce à cause de conflits familiaux, nés d’accusations mutuelles, relève le communiqué, ajoutant que le suspect s’est fait blesser dans une tentative de brouiller les pistes de l’enquête dans cette affaire.

Le mis en cause a été placé sous surveillance médicale à l’établissement hospitalier où il est soigné dans l’attente de la stabilisation de son état avant de le soumettre à une enquête judiciaire pour déterminer l’ensemble des circonstances et le mobile de cet acte criminel, conclut la source.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages