A lire aussi

18-11-2019 15:02

Suivez en direct la finale de la Coupe du Trône

La finale de la Coupe du Trône qui opposera, lundi au stade d'honneur d'Oujda, le Tihad Athletic…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Le projet propose le concours comme condition principale pour déterminer la compétence au lieu des traitements de faveur.

Des députés de l’Istiqlal ont présenté une proposition de loi concernant les nominations dans les hautes fonctions, rapporte Al Massae dans son numéro du 19 août. Ce texte de loi vient après les critiques essuyées par le gouvernement au sujet de la répartition de postes entre les partis de la majorité. Le projet de loi, présenté à la commission de la justice et des droit de l’homme met l’accent sur la nécessité d’effectuer un changement radical sur les conditions de recrutement et de détermination des compétences, loin des échanges d’intérêts entre les partis.

Ce projet de loi vise à mettre fin à  la “rente des nomination” entre les partis en ayant recours aux concours, afin de renforcer de les principes du mérite et de la compétence. Selon le député istiqlalien Rahal El Mekkaoui, 90 à 95% des nominations aux hautes fonctions se sont faites sur la base de traitement de faveur et d’échange d’intérêts entre partis, ajoutant que le “l’administration connaît beaucoup de problèmes due aux dysfonctionnements qui sévissent dans le recrutement aux hautes fonctions .

Le député ajoute que les moyens actuels de recrutement vont à l’encontre des principes constitutionnels qui mettent en avant l’égalité, la compétence et l’amélioration de l’administration publique.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages