A lire aussi

19-11-2019 11:39

Zineb El Rhazoui, la marocaine qui "divise" en France

Elle a fait de la provocation sa marque de fabrique et malgré ses nombreux dérapages et…
Rejoignez nous sur :
Maroc

La Commission nationale des étudiants en médecine au Maroc (CNEMM) vient d’annoncer qu’elle ouvre ses portes aux bacheliers ayant choisi les facultés de médecine pour finir leurs études. Un appel de militance est lancé à travers un communiqué publié par la commission aux nouveaux étudiants sélectionnés pour rejoindre le mouvement entrepris depuis mars dernier.

Lundi prochain, une assemblée générale sera organisée par la commission pour définir les prochaines étapes de ce mouvement protestataire. Les étudiants ne lâchent rien, ils veulent que tous les points de leur dossier revendicatif soient pris en charge par les autorités de tutelle et profiteront de ce regroupement pour “revenir sur les différentes méthodes de pression exercées sur les futurs médecins afin de faire cesser ce boycott aux lourdes conséquences”, annonce la CNEMM.

Rappelons ainsi que les discussions ont repris entre les étudiants et le gouvernement grâce à l’intervention du ministère de l'Intérieur. Les examens de rattrapage ont ainsi été reportés à septembre et les facultés marocaines proposent des cours de rattrapage pendant tout l’été pour permettre aux étudiants d’accéder aux épreuves et éradiquer le risque d’une année blanche.

Imposer un quota pour les lauréats du privé, le grand point de discorde, divise toujours les deux parties. Le gouvernement refuse de répondre favorablement à cette demande et dénonce une volonté de “discrimination”. L'augmentation de nombre de postes de résidents est une solution envisageable, les autres propositions sont totalement rejetées par les responsables.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages