A lire aussi

19-11-2019 17:52

Le roi nomme Chakib Benmoussa président de de la Commission spéciale sur le modèle de développement

Résultat de recherche d'images pour "chakib benmoussa leseco.ma"
. Le Roi Mohammed VI, , mardi au Palais Royal à Rabat, Chakib Benmoussa, que le Souverain a chargé…
Rejoignez nous sur :
Maroc

 

Le député du FGD, Omar Balafrej, a adressé une question écrite au chef de gouvernement au sujet d’une décision votée au Conseil de la ville de Rabat qui valide l’usage du budget, initialement prévu pour les services publics de la santé, pour l’organisation du festival des lumières à l’occasion du 20e anniversaire de la Fête du trône. La question écrite rappelle la note du ministère du protocole royale, appelant les diverses institutions à célébrer la Fête du trône de manière normale sans manifestations spéciales ou supplémentaires.
Les questions du député concernent l’état critique de certains hôpitaux et des centres de santé, pour cause de faibles budgets et non réception de budgets alloués pour le Ramed. Une deuxième question où Balafrej demande quelles sont les mesures prises ces deux dernières années afin que les hôpitaux et les centres de santé reçoivent le budget alloué pour le Ramed, une dernière question concerne l’avis du chef de gouvernement concernant la politique du Conseil de la ville de Rabat qui a voté le transfert d’un budget alloué au Ramed pour l’organisation du festival.
Contacté par LesEco.ma, Balafrej a expliqué que le Conseil de la ville de Rabat a proposé, il y a 3 mois, l’organisation de cette Fête des lumières à l’occasion du 20e anniversaire de la Fête du trône, une idée à laquelle il ne s’oppose pas tant que ça ne coûte pas cher en argent public, sachant que la Fête des lumières à Lyon par exemple ne coûte rien en argent public, étant donné que c’est une fête citoyenne, où les citoyens contribuent eux-mêmes à l’organisation. Le député s’est dit être opposé au budget faramineux (10 M de dirhams) d’autant plus qu’ils ont proposé le transfert d’un budget initialement prévu pour le Ramed, ce que le député trouve absurde, car on ne peut pas utiliser des fonds prévus à la santé pour organiser un festival. La décision a été votée ainsi, Omar Balafrej questionne le chef de gouvernement sur l’état de la santé en général, et sur cette position du Conseil de la ville de Rabat à la lumière de la note du ministère du protocole royal, et espère une réponse du chef de gouvernement dans les 20 jours comme l’indique la Constitution.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages