A lire aussi

13-09-2019 09:12

CGEM. Comment rendre les entreprises plus performantes

Après une 1re université d’été, fin septembre 2018, placée sous le signe d’une «Une entreprise…
Rejoignez nous sur :
Maroc

 

 Le ministre de la Santé, Anass Doukkali a exposé, lundi à Rabat, la stratégie relative au secteur de la santé devant les membres du groupe Haraki à la Chambre des représentants, ainsi que les services offerts aux citoyens en la matière.

L'objectif de cette réunion est de mettre en avant les solutions que présentent le ministère, en interaction avec les problématiques qui se dressent devant l'amélioration des services de santé, tout en prenant en considération la croissance des besoins, ainsi que de souligner le travail effectué pour surmonter les disparités que connait le secteur de la santé, en général et celui de la protection sociale, en particulier.

Intervenant à cette occasion, le président du groupe Haraki à la Chambre des représentants, Mohamed Moubdi a indiqué que son groupe a toujours adopté une approche de communication avec l'exécutif en vue de discuter des sujets d'intérêt public, tels que la santé.

Il a souligné que le groupe Haraki, qui appartient à la majorité gouvernementale, ambitionne de mettre la lumière sur de nombreuses questions qui touchent un domaine à caractère social par excellence. Pour sa part, M. Doukkali a indiqué que le secteur de la santé "ne peut être géré isolément du reste des acteurs, y compris de l'institution législative", ajoutant que le côté législatif porte sur l'adoption et l'amélioration des systèmes de réglementation qui régissent le secteur. Il a souligné que les Hautes Orientations Royales et la vision stratégique du secteur nécessitent une implication et une mobilisation pour le succès des réformes engagées, faisant savoir que la réforme du système de la santé nécessite une adaptation par la mobilisation de ressources et le soutien de l'institution législative. Dans son exposé sur les réalisations du ministère, M. Doukkali a évoqué la politique de santé intégrée dans le monde rural, grâce à son soutien à l'Initiative nationale pour le développement humain, en particulier dans sa troisième phase, axée sur la santé de la mère et de l'enfant, appelant, à cet égard, les collectivités territoriales à adopter le concept de la santé communautaire. Il a, également, noté que le nombre de bénéficiaires de RAMED a atteint 12 millions personnes.

Pour leur part, les membres du groupe Haraki à la Chambre des représentants ont, particulièrement, insisté sur la nécessité de veiller à la bonne mise en œuvre de la stratégie du ministère à l'échelle territoriale. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages