A lire aussi

13-09-2019 12:34

Aéroport Mohammed V : 857 grammes de chira saisis chez une ressortissante tunisienne

La quantité totale de chira saisie auprès d'une passagère de nationalité tunisienne, interpellée le…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Une conférence internationale axée sur le rôle des institutions nationales des droits de l'homme dans le suivi de la mise en œuvre des objectifs de développement durable se tient à Sharm El Sheikh, en Égypte, avec la participation de responsables du Haut-Commissariat aux droits de l'homme, de la Ligue des États arabes et de représentants d'institutions nationales de défense des droits de l'homme de plusieurs pays, dont le Maroc.

Placée sur le thème: "Harmonisation des lois et des politiques en relation avec les objectifs du développement durable", la conférence s'assigne pour objectifs de partager les expériences et les meilleures pratiques afin d'identifier les défis liés à l'instauration d'une culture des droits de l'homme et d'élaborer des plans appropriés pour renforcer les capacités et les potentiels des institutions nationales arabes des droits de l'homme dans la réalisation des objectifs de Développement durable.

La réunion de deux jours tend aussi de renforcer le rôle des institutions nationales de défense des droits de l'homme et de renforcer leurs fonctions en matière d'harmonisation des lois et des politiques et en leur permettant de réaliser les objectifs du développement durable.

La conférence examinera aussi le rôle des institutions nationales des droits de l'homme dans la mise en œuvre des politiques visant à optimiser la mise en œuvre des ODD.

Le directeur du département des droits de l'homme de la Ligue arabe, Mounir El Fassi, a souligné, dans une allocution à cette occasion, qu'une parfaite conception du Plan des Nations Unies pour le développement durable 2030 devrait promouvoir la culture des droits de l'homme dans ses dimensions politique, économique, sociale et culturelle.

À cet égard, la Ligue des États arabes recherche des partenariats avec des institutions spécialisées, le secteur privé et des organisations de la société civile, en accordant une attention particulière au rôle des femmes et des jeunes dans le processus de développement, au principe de l'égalité des chances et de la justice pour tous et en investissant dans la recherche d'énergies alternatives renouvelables, respectueuses de l'environnement, a-t-il ajouté. M. El Fassi a souligné que la mise en œuvre des objectifs des droits de l'homme dans le cadre de la réalisation des objectifs du développement durable est un objectif noble, soulignant que les défis resteraient sérieux à moins que les efforts ne soient intensifiés et combinés avec une action collective sérieuse.

De son côté, Mohamed Fayek, président du Conseil national des droits de l'homme d'Égypte et chef du réseau arabe des institutions nationales des droits de l'homme, a passé en revue les principaux défis auxquels le Moyen-Orient et l'Afrique sont confrontés dans la mise en œuvre du plan de développement durable, en particulier le terrorisme, les conflits armés et les changements climatiques.

Pour sa part, Ruwaida El Haj, représentante régionale du Haut-Commissariat aux droits de l'homme (HCDH), a évoqué les mécanismes permettant d'intégrer la mise en œuvre des objectifs de développement durable dans les stratégies institutionnelles et les moyens de les consolider.

La conférence devra être sanctionnée par la promulgation de recommandations sur l'élaboration d'une vision et d'un plan d'action visant à surmonter les défis liés à la promotion des droits de l'homme et à la coopération avec les parties prenantes dans leur mise en œuvre.

Le Maroc est représenté à cette réunion par Khalid Ramli du Conseil National des Droits de l'Homme (CNDH).

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages