Imprimer
Affichages : 890

 

Les membres de la Commission nationale des étudiants en médecine au Maroc ont tenu, ce lundi à Rabat, une conférence de presse afin d’expliquer leur position et détailler les actions prévues dans le cadre de leur « lutte revendicative ». 

Ces étudiants prônent le retour au dialogue pour régler la crise. Ils comptent déposer une demande auprès du ministère d'État chargé des droits de l'Homme. Tout en réitérant leurs requêtes et pointant du doigt les accusations d'endoctrinement, ils fustigent les menaces à l'égard des étudiants  que des parents.
 
Et ils ne comptent pas lâcher du lest à travers l'organisation d'une marche nationale et  la sensibilisation autour de leur dossier dans les universités. Autre nouveauté, les étudiants de la septième année rejoignent le mouvement en boycottant les stages à partir de ce lundi 17 juin.