Imprimer
Affichages : 954

Le ministère de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique veut faire montre de sa bonne foi dans les négociations avec les syndicats. 

Après le boycott par les syndicats de la réunion programmée, hier jeudi, le Département de l'Education nationale a en effet publié un communiqué dans lequel il fait part de son étonnement suite à cette décision prise par les syndicats les plus représentatifs du secteur de l'enseignement et des enseignants-cadres des Académies régionales d'éducation et de formation (AREF). Cela, ajoute le ministère, "en dépit des différentes mesures prises pour la tenue de cette réunion qui devait examiner le dossier des cadres des AREF dans sa globalité, comme convenu lors de la réunion du 10 mai 2019 avec les syndicats les plus représentatifs et les représentants des enseignants-cadres".

Le ministère a également souligné son engagement à coordonner avec les autorités gouvernementales concernées afin de trouver les solutions appropriées conformément à l’arrangement convenu lors des réunions du 13 avril et du 10 mai derniers et à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer le bon déroulement des cours.