A lire aussi

13-09-2019 16:23

Finances publiques. Le fisc a atteint 64% de ses objectifs

Selon le dernier bulletin de la Trésorerie générale du royaume relatif aux statistiques des…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Le ministre de la Culture et de la communication, Mohamed Laaraj, a présidé, mercredi à Rabat, la cérémonie d'installation du nouveau directeur de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), Abdellatif Bensfia.

Lors de cette cérémonie, marquée par la présence notamment du Directeur Général de la MAP, Khalil Hachimi Idrissi, du directeur général de la Communication audiovisuelle au sein de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), Benaissa Asloune, ainsi que des cadres et professeurs de l'ISIC, le ministre a indiqué que le nouveau directeur fait partie des compétences nationales dont le nom a toujours été associé au secteur de l'information et de la communication, exprimant sa confiance en la capacité de Bensfia à donner une nouvelle impulsion à cette institution en vue de former une nouvelle élite de cadre dans le secteur.

Il a souligné, à cette occasion, les transformations sociétales et technologiques ainsi que les principaux défis auxquels sont confrontés les secteurs de l'information et de la communication, liés au renforcement des capacités professionnelles et à l'amélioration de la qualité de la formation dans ces domaines, rappelant le rôle essentiel de l'ISIC pour relever ces défis.

Le ministère n'épargnera aucun effort pour améliorer les performances de l'Institut, a insisté Laaraj, notant que son département apporterait le soutien nécessaire à la réussite de la mission qui lui est dévolue.

Pour sa part, le nouveau directeur de l'ISIC a indiqué que sa nomination à la tête de cet institut est une grande responsabilité, exprimant son intention de donner une nouvelle dynamique à cet "édifice national" de renom spécialisé dans le domaine de la formation, de la recherche et des études.

Les projets futurs tendant à améliorer les performances et la réputation de l'Institut concernent principalement les domaines de spécialisation, à savoir la formation de base, la formation continue et la recherche scientifique, outre la contribution à enrichir la scène médiatique et l'implication dans le débat social sur les principales questions nationales, a indiqué Bensfia.

L'Institut est appelé à s’harmoniser avec les réformes académiques en vigueur au niveau national et à s’adapter aux développements technologiques et numériques que connait le secteur des médias aux niveaux national et international, a-t-il ajouté.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages