A lire aussi

19-09-2019 22:00

Etats-Unis: 7 décès et 530 malades depuis le début d'une mystérieuse épidémie liée au vapotage

Résultat de recherche d'images pour "Vapotage leseco.ma"
Le nombre de personnes souffrant d'une mystérieuse maladie liée au vapotage a grimpé aux…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Les dirigeants du Parti authenticité et modernité (PAM) sont tiraillés. Dans la perspective du quatrième congrès national du parti, la crise bat son plein au sein de cette formation politique. 

En effet, deux courants s'opposent sur le sujet du futur congrès notamment autour de la procédure d'élection du président de la commission préparatoire du congrès national, du vice-président et des rapporteurs, ainsi que des présidents des comités fonctionnels prévus par le statu du parti.

C'est du moins ce qu'a déclaré à la presse, en sa qualité de porte-parole officiel du PAM, Khadija El Kour. 

D'après cette source, après le lancement des travaux de la commission préparatoire, lors de sa première réunion tenue samedi dernier à Rabat, sous la présidence du secrétaire général du Parti, Hakim Benchamach, plusieurs violations ont été enregistrées.

El Kour a notamment cité, le débarquement par la force de personnes étrangères à ladite commission et certaines pratiques de la part d'un nombre de militants qui vont à l'encontre de l’éthique partisane, ce qui a perturbé les travaux de la commission depuis le début.

Faute de consensus sur les modalités des élections et les critères de candidature, la séance a été reportée, mais après le retrait du secrétaire général et de la majorité des membres de la commission préparatoire, le président du bureau fédéral "s'est permis d’annoncer l'ouverture d'une autre séance" et un candidat unique a été, soi-disant, élu à la majorité absolue, alors qu'il n'y avait qu'une trentaine de personnes à la salle, a-t-elle dénoncé. 

Ainsi, un individu s’est autoproclamé président de la commission préparatoire, s'exprimant en son nom et signant des communiqués en usant de cette qualité, alors qu'il n'a pas été et ne peut être élu une fois la séance levée, a-t-elle déploré.

Hier lundi, dans un communiqué signé par le secrétaire général Hakim Bechamass, la direction du parti a fait part de ses décisions à propos de ce sujet. Il est d'abord question du retrait du mandat de la présidence du bureau fédéral, précédemment attribué à Muhammad al Hamouti, le secrétaire général étant de nouveau le président du bureau.

Le parti a aussi décidé de transmettre le compte rendu de la réunion de la formation du comité préparatoire au comité d'éthique pour examen de toutes  les violations enregistrées. Enfin, les dirigeants du PAM ont convenu de poursuivre les travaux du Comité préparatoire.

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages