A lire aussi

20-09-2019 12:56

100 ans de l’aéropostale : Une exposition met en avant le rôle du Maroc dans l'histoire de l'aviation

Résultat de recherche d'images pour "Aeropostale leseco.ma"
Une exposition de collection exceptionnelle d'objets et de documents visant à mettre en valeur le…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Le comité de pilotage du Plan de développement du Grand Casablanca (2015-2020) a tenu, mercredi à Rabat, une réunion consacrée à l’examen de l’état d’avancement de ce plan, sous la présidence du ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb.

Cette réunion a été l’occasion d’évaluer la réalisation des projets inscrits dans le cadre de ce plan qui a fait l’objet de signature de dix conventions, le 26 septembre 2014 devant le Roi Mohammed VI.

Ces conventions sont relatives à la réalisation d’un système moderne du transport en commun à Casablanca, à l’aménagement de la voirie et des infrastructures routières et l’amélioration des conditions de circulation, à la mise à niveau des infrastructures culturelles, sportives et d’animation, au financement du programme de marketing et de promotion territoriale de Casablanca et au programme intégré pour la mise à niveau sociale dans le Grand Casablanca.

Les dites conventions portent aussi sur la restructuration des quartiers sous-équipés, la construction des équipements publics projetés dans le cadre des opérations de lutte contre l’habitat précaire, la mise en valeur du littoral de la région, l’harmonisation des périmètres de la gestion des services de distribution d’électricité et d’eau potable et de gestion d’assainissement liquide et la sauvegarde et la valorisation du patrimoine du Grand-Casablanca.

Dans une déclaration à la presse, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Rachid Talbi Alami, a indiqué que cette réunion a permis pour chaque département de présenter l’état d’avancement de ses projets dans le cadre de ce plan, notant qu’au niveau de son département, plusieurs projets avancent bien alors que d’autres ont pris du retard en raison de certaines contraintes.

“Aujourd’hui, nous avons convenu de trouver des solutions à l’ensemble des problèmes rencontrés afin de répondre aux objectifs tracés à l’horizon 2020”, a-t-il relevé.

Pour sa part, le ministre du Tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale, Mohamed Sajid, a noté que les projets s’inscrivant dans le cadre de ce plan ambitieux, qui a mobilisé un enveloppe budgétaire importante et qui intéresse plusieurs secteurs et départements, sont “sur la bonne voie et seront achevés dans les délais impartis”.

De son côté, le président du Conseil de la région Casablanca-Settat, Mustapha Bakkoury a souligné que cette rencontre a été l’occasion d’examiner la mise en œuvre des projets faisant partie des dix conventions, en vue de mieux répondre aux attentes des citoyens.

Plusieurs projets ont enregistré une avancée considérable, notamment ceux relatifs aux infrastructures de transport en milieu urbain de Casablanca, la mise à niveau sociale des quartiers sous équipés, la Corniche et le parc de la Ligue Arabe, s’est-il félicité.

Toutefois, d’autres projets rencontrent certaines difficultés liées principalement à l’assiette foncière, d’où la nécessité d’œuvrer de concert pour dépasser toutes les lacunes en vue de réussir ce plan innovant, a-t-il déclaré.

Le Plan de développement du Grand Casablanca (2015-2020) fait la part belle aux équipements de base de la première métropole du pays, promise à un avenir meilleur à la faveur d’une attention royale particulière.

Ce plan ambitieux de 33,6 milliards de dirhams vient apporter des réponses claires et audacieuses, notamment à la problématique du transport et des déplacements à Casablanca et de ses équipements de base, qui seront renforcés et améliorés pour ériger la ville en un hub financier international.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages