Imprimer
Affichages : 733

Une exposition sur le football dans le monde arabe faisant la part belle au Maroc avec un hommage appuyé à la légende du football national Larbi Ben Barek, a été inaugurée officiellement, lundi dans la soirée, au siège de l’Institut du Monde Arabe (IMA) à Paris.

L’exposition-événement "Foot et monde arabe: la révolution du ballon rond" a été inaugurée en présence notamment du ministre français des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian, du président de l’IMA, Jack Lang et du président de la Fédération française de foot (FFF), Noel le Craet.

Le Maroc a été représenté à la cérémonie d’inauguration officielle, à laquelle ont pris part nombre personnalités arabes et françaises du monde de la diplomatie et des sports, notamment par Abdellatif Zaghnoun, Directeur général de la CDG, l’un des partenaires marocains de cette exposition, et Saad Bendourou, chef de mission adjoint à l’ambassade du Maroc en France.

A travers onze histoires emblématiques, qu’elles soient centrées sur un joueur, un match, un mouvement ou une équipe, cette exposition-événement a pour but de mettre en lumière le football et le rôle privilégié qu’il tient dans le monde arabe.

Dans une scénographie immersive, le visiteur découvre, à la manière d’un joueur entrant sur un terrain de foot, ces épopées humaines tels le célèbre joueur Larbi Ben Barek, l’équipe du Front de Libération National de l’Algérie, l’essor du football féminin en Jordanie ou encore la ville du Caire comme capitale du Foot.

En plus de raconter des histoires du football, l’exposition veut apporter une clé de compréhension des enjeux politiques et sociaux structurant le monde arabe depuis le début du 20e me siècle.

Pour ce faire, l’IMA a choisi de traiter le sujet dans sa globalité avec des conférences sur le sport, des documentaires, des interviews, des films, des vidéos, autant d'événements pour raconter l’histoire du football dans le Monde arabe.

Des objets iconiques, dont des maillots, ballons et trophées de mondiaux, des photographies et extraits d’archives feront également revivre aux visiteurs des moments singuliers, où le football suscite ferveur et passion, rassemble et marque la mémoire de chacun.

Dans cette exposition, l’IMA met aussi en exergue l’histoire du Nejmeh FC : une équipe multiconfessionnelle au Liban, l’épopée du football français durant la période 1998-2018, le Mondial au Qatar, les ultras et les printemps arabes, le Paris Saint-Germain (PSG) et le onze de légende du Monde arabe.

Portée, par ailleurs, par l’ambiance de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en Egypte et de la Coupe du monde féminine en France, qui se dérouleront en juin, cette exposition-événement qui se poursuivra jusqu’au 21 juillet, fera du parvis de l’IMA un terrain de football extérieur avec des gradins, où les visiteurs pourront suivre des matchs en direct et participer à des événements sportifs interactifs.

L’exposition, qui s’ouvre mercredi au public braque, par ailleurs, les projecteurs sur la légende du football marocain, Larbi Ben Barek, lui consacrant une affiche emblème de cet événement exceptionnel qui sera placardée partout à Paris et diffusée sur les réseaux sociaux.

L’IMA entend ainsi rendre « un hommage appuyé à ce personnage extraordinaire, fabuleux qui a illustré la grandeur du sport marocain».

C’est aussi une manière pour l’IMA de dire que «dans cette histoire extraordinaire du football dans le Monde arabe, le Maroc occupe une place singulière, à la fois par de grands joueurs, dont Larbi Ben Barek, qui est resté dans la mémoire collective, mais également par ses clubs et les engagements pris, aujourd’hui encore, en faveur de cette discipline», selon le président de l’institution Jack Lang.