A lire aussi

23-04-2019 10:43

Registre social unifié. Le système d’information sur les rails

Une réunion préparatoire aura lieu le 30 avril. La mise en place du système d’information du RSU…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Nos confrères d’Assabah rapportent, dans leur Une d'aujourd'hui, que le maire de Casablanca, Abdelazziz El Omari, n’ayant aucune réalisation particulière à mettre en exergue pour le bilan de la moitié de son mandat, y a introduit des projets réalisés ou en cours de réalisation, faisant partie du plan général de développement de la Région Casablanca-Settat, inauguré par le roi Mohammed VI en 2014, avec un budget de 36.6 milliards de dirhams, la contribution de la commune ne dépassant pas les 10%.

El Omari a attribué à son « bilan » des projets d’infrastructures, de routes, de réaménagement de jardins publics, de réalisation de ponts et de passages à l’entrée de la ville. Le maire a même prétendu que le projet des deux lignes du tramway fait partie de ses « réalisations », sachant que la première ligne a été réalisée lors du mandat précédent, que la deuxième a été programmée lors du même mandat.

Assabah rapporte que des élus ont souligné le fait surprenant que le bilan (70 pages) comporte autant de réalisations alors que le programme spécial de la commune n’a été approuvé qu’en fin 2017, ainsi que leur étonnement par rapport aux budgets colossaux, sachant que la commune passe par une crise financière causée par le manque de recettes fiscales, ce qui l’a poussé à demander un crédit de 200 milliards de centimes à la Banque mondiale.

Le bilan d’El Omari comporte 21 projets, tous faisant partie du plan de développement de la région, dont la réalisation se fait en partenariat avec le Conseil régional, le Conseil de la préfecture, ainsi que les secteurs ministériels concernés.

Le maire de Casablanca s’est même attribué deux projets royaux, où la commune n’a pas contribué du tout, il s’agit des projets de réaménagement de la plage d’Ain Diab, et l’aménagement de l’esplanade de la Mosquée Hassan II. Il s’est également attribué le projet de la fontaine de la place Mohammed V qui est sous la tutelle d’autres organismes.            

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages