A lire aussi

22-07-2019 10:39

ONEE. 51,6 MMDH à investir d’ici 2023

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) lance une nouvelle étape pour son…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Le ministre de l'Économie et des Finances, Mohamed Benchaaboun, a présenté  jeudi devant une conférence de haut niveau à Bruxelles, l'expérience du Maroc en matière de finance durable, appréciée aussi bien en Afrique qu'ailleurs, en particulier en Europe et en Asie.

La participation du Maroc à cette conférence axée sur «une approche mondiale pour la finance durable", était une occasion pour mettre en avant les réalisations nationales accomplies dans ce domaine, sous l'impulsion du le Roi Mohammed VI, a indiqué le ministre.

"Nous avons présenté l'expérience marocaine et montré son succès et le fait qu'elle a été demandée par un certain nombre de pays amis au niveau du continent africain", a relevé le ministre.

La conférence, a-t-il précisé, a donné lieu à des échanges particulièrement autour de l'expérience des centrales solaires, de l'Agence marocaine pour l'énergie durable (MASEN) et son accord conclu avec la Banque africaine de développement, de l’initiative Triple A lancée par le Maroc en vue de l'adaptation de l'agriculture africaine par rapport aux changements climatiques, et "tout le travail fait par le système bancaire et plus récemment par les autorités des marchés des capitaux, s'agissant de la finance durable".

Et de conclure que "l'expérience du Maroc a été très appréciée par l'Union européenne mais également par tous ceux qui ont participé à cette conférence, notamment des pays d'Asie, comme le Japon et l'Inde", qui s'intéressent aussi "à ce que pourrait faire l'Afrique pour contribuer positivement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre".

La conférence de haut niveau sur la finance durable est organisée à l'initiative de l'Union européenne qui, pour cette deuxième édition, se fixait pour objectif de promouvoir la coopération internationale et de rechercher des synergies tout en affichant sa détermination à mettre en place un système financier international cohérent capable d'orienter les capitaux privés vers des projets durables. 

"Cette conférence adresse un signal fort sur la nécessité de donner, à l'échelle mondiale, une dimension supérieure à la finance durable. Elle témoigne de la détermination de l'UE et de ses partenaires à rendre possible la transition vers une économie circulaire neutre en carbone, avec l'appui des capitaux privés", a indiqué à cette occasion le président de la Commission européenne, Jean-claude Juncker.

Il table sur la création d'un réseau international sur la finance durable pour soutenir cet objectif en dehors des frontières de l'UE. 

Dans un récent document de réflexion sur "une Europe durable à l'horizon 2030", la Commission européenne a estimé qu'il serait opportun de mettre en place un réseau international de pays développés et de pays en développement qui soient déterminés à faire progresser la finance durable. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages