A lire aussi

23-05-2019 09:59

Huawei. La Chine proteste "solennellement" auprès des USA

La Chine a adressé une "protestation solennelle" à Washington à propos du traitement de Huawei,…
Rejoignez nous sur :
Maroc

 

La Confédération de l’enseignement privé, en partenariat avec London Academy Casablanca ont organisé samedi, à Casablanca, le congrès de l’enseignement privé, avec comme thématique « le rôle de l’enseignement et la formation privés dans l’élaboration d’un nouveau modèle de développement ».

Le congrès a connu la participation de responsables gouvernementaux, ainsi que des représentants et directeurs de diverses institutions, dont le directeur de la London academy, Samir Benmakhlouf, le directeur du Technoparc de Casablanca, ainsi que des représentants de différents organisme et associations.

L’accent a été mis sur l’enseignement privé, en tant qu’élément central dans le plan du gouvernement pour la réforme de l’enseignement et de la formation, ainsi que sur son rôle dans la formation, la création d’emploi et la diversification de l’offre pédagogique.

Dans son allocution qu’il a donnée au nom du chef du gouvernement, le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, Lahcen Daoudi a précisé l’importance  d’encourager le secteur privé, non pour supprimer le secteur public, mais afin que l’état soit en mesure d’assurer ses responsabilités avec l’aide du privé, créant ainsi une entraide mutuelle entre les deux secteurs.

Le ministre est revenu également sur l’importance de l’apprentissage de la langue anglaise en tant que deuxième langue, ceci étant une obligation que nous impose la mondialisation. L’initiative des écoles privées pour apprendre cette langue aux enfants dès les premières années de leur scolarité est donc importante. A ce sujet, le ministre à également déclaré que le gouvernement promeut un « enseignement privé pour tous », pour permettre à toutes les classes sociales, même dans les régions éloignées, d’accéder à un enseignement privé et de qualité, d’où la nécessité du débat sur les réformes fiscales, qui seront abordées lors des prochaines assises sur la fiscalité, et qui ont été l’un des axes du congrès, avec la participation d’El Idreiss El Qaitouni, directeur générale des impôts à Casablanca Settat.

Le congrès a connu aussi la signature d’une convention de partenariat entre l’OFPPT et la confédération de l’enseignement privé, pour la formation d’enseignant privés dans les centre de formation de l’OFPPT.

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages