A lire aussi

20-08-2019 11:45

Luis Suarez aperçu dans les rues de Chefchaouen

Des photos et vidéos qui cirvulent sur les réseaux sociaux montrent la star du barça se ballader…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Une rencontre, tenue récemment au siège de la préfecture de la province de Sidi Ifini, a évoqué la possibilité de créer un noyau universitaire pour la recherche dans les sciences appliquées, le développement humain et l’aménagement spatial. 

S’exprimant à cette occasion, le gouverneur de la province, Hassan Sedki, a relevé que ce centre, qui devrait se transformer en institut supérieur spécialisé dans l’avenir, contribuera à lier la formation à l’environnement de la province et à la création de plusieurs postes d’emploi pour les jeunes. 

A cet égard, il a indiqué que les domaines de recherche se focaliseront notamment sur les produits de terroir, dont l’arganier et le cactus, notant que la filière du cactus constitue l’un des piliers de l’économie locale, aux côtés des pêches maritimes. 

L'établissement proposera également une large palette de formations sur les produits de mer, l’économie sociale, la logistique, le marketing, la gestion, ainsi que sur l’animation touristique et culturelle, a ajouté M. Sidki. 

De son côté, le président de l’Université Ibn Zohr, Omar Hali, a souligné que les consultations sont en cours avec les divers acteurs dans cette province en vue de lancer des formations universitaires à Sidi Ifni , à l’instar de celles déjà en place à Assa et à Tan-Tan.

Dans une déclaration à la presse, il a noté que les jeunes de la province ont besoin d’une offre de formation diversifiée en vue de faciliter leur accès au marché du travail, faisant savoir qu’il est prévu d’ouvrir des licences professionnels de valorisation des produits de terroir, de gestion touristique, de gestion des ressources humaines, ainsi que de valorisation des produits de mer. 

Le lancement de ces filières s’inscrit dans le cadre de la création prévue à Sidi Ifni d’un institut supérieur spécialisé relavant de l’Université Ibn Zohr, a-t-il fait remarquer, ajoutant que cette structure proposera aussi des formations portant sur l'économie, la gestion, les langues étrangères appliquées et la logistique. 

A ce propos, M. Hali a appelé toutes les parties prenantes à soutenir ce projet ambitieux qui aura des retombées positives sur l’auto-emploi des jeunes et la dynamique de développement dans la ville. 

Selon les organisateurs, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des Hautes orientations royales en matière d'appui à la formation des jeunes à travers l’élaboration d’une stratégie visant la qualification et le renforcement de leurs compétences afin de les intégrer dans le marché du travail.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages