A lire aussi

21-08-2019 11:01

Kénitra: Des militaires impliqués dans une affaire de trafic de drogues

Les éléments de la Gendarmerie royale de Kénitra ont fait échouer une importante tentative de…
Rejoignez nous sur :
Maroc

 L'ancien premier ministre belge, Elio di Rupo, a fait part, jeudi à Rabat, de la volonté commune de la Belgique et du Maroc de renforcer leur coopération, notamment pour travailler avec les autres pays africains. S'exprimant lors d'un point de presse tenu à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, Di Rupo a indiqué que la "volonté commune" de renforcer les coopérations entre la Belgique et le Maroc a été longuement discutée avec Bourita, pour "travailler avec les autres pays africains" et faire en sorte qu'il y ait "une prospérité et un gain partagés" entre les deux pays et les autres pays africains.

Par ailleurs, l'ancien premier ministre belge a noté que cette rencontre, "extrêmement intéressante et utile", à laquelle était également présent l'ambassadeur de la Belgique au Maroc, Marc Trenteseau, a aussi été l'occasion d'évoquer "la situation dans le monde et les relations entre l'Union européenne (UE) et le Maroc".

Il est, dans ce sens, revenu sur la volonté du Maroc de se tourner "non seulement vers le Nord et vers l'Europe, mais aussi vers le Sud et vers l'Afrique", ajoutant que ces discussions ont permis d'aborder "la situation propre à l'UE" et "la situation régionale dans le Maghreb".

Elio Di Rupo, ancien premier ministre belge, a été reçu plus tôt dans la journée, par le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages