A lire aussi

13-10-2019 09:00

Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche

Résultat de recherche d'images pour "Météo leseco.ma"
Voici les prévisions météorologiques pour la journée du dimanche 13 octobre 2019, établies par la…
Rejoignez nous sur :
Maroc

 

 Un nouveau cap franchi? Entre les industriels du secteur pharmaceutique et le ministère de la Santé, un consensus semble avoir été trouvé.

A l'issue de la réunion tenue entre les trois associations professionnelles (AMIP, LEMM et AMMG) représentant le secteur pharmaceutique et le ministre de la Santé Anass Doukkali, en tout cas, un plan d'action a été tracé pour s'attaquer aux problématiques majeures de cette industrie. 

"Nous avons été sollicités par les industriels pharmaceutiques pour améliorer nos systèmes de réglementation et de contrôle des médicaments, mais aussi pour promouvoir l’image de marque pharmaceutique du Maroc et les produits des pharmaciens marocains", a déclaré Anass Doukkali au terme de cet échange, 

Il a de même admis que la disponibilité des médicaments est une responsabilité partagée qu’il convient d’améliorer, dans le cadre des programmes sanitaires conjoints avec les associations, pour assurer l’approvisionnement nécessaire en médicaments à tous les citoyens.

Doukkali a ainsi convenu de mener une action étroite avec les industriels, pour la vérification de la disponibilité de certains types de médicaments sur le marché national, pour l’introduction de nouveaux médicaments, notamment génériques et pour la demande de fabrication d'autres médicaments indispensables et basiques.

Tout en rappelant la mise en place d’un comité spécial chargé de promouvoir le médicament générique, composé de représentants du ministère de la Santé et du ministère de l’Économie et des Finances, le ministre a insisté sur la nécessité d’encourager les sociétés pharmaceutiques qui œuvrent à renforcer la place du médicament générique, tout en prenant en compte l'instauration de l'Agence nationale du médicament et son rôle dans la réalisation d’études de bio-équivalence et dans l'octroi des autorisations de mise sur le marché (AMM), ainsi que les efforts du département de tutelle pour réduire le délai d’octroi des AMM.

Ont pris part à cette rencontre, outre le secrétaire d’État chargé de l’investissement, Othman El Ferdaous, les représentants des établissements pharmaceutiques industriels, du conseil de l’ordre des pharmaciens fabricants et répartiteurs, ainsi que de l’Association marocaine de l'industrie pharmaceutique, l’Association marocaine du médicament générique et l'Association des entreprises du médicament au Maroc. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages