A lire aussi

17-07-2019 15:47

Approvisionnement en Levothyrox : Le ministère rassure

L’approvisionnement du marché en Levothyrox, médicament utilisé pour traiter les troubles de la…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Le comité de pilotage des projets d'appui à la mise en œuvre de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption et à l'amélioration de l'accueil des usagers dans les services publics a tenu, mardi à Rabat, une réunion consacrée à l'examen de l'état d'avancement des travaux de ces deux programmes.

Cette réunion, présidée par le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la fonction publique, Mohamed Benabdelkader et la représentante permanente par intérim du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Maroc, Martine Therer, a été l'occasion de dresser le bilan et l'état d'avancement des deux programmes, fruits d'un partenariat entre le ministère et le programme onusien, ainsi que d'examiner les perspectives à même d'améliorer ces projets à travers la mise en place d'un plan d'action au titre de l'année 2019.

Dans une déclaration à la presse, Therer a souligné que cette réunion se veut l'opportunité de discuter des progrès importants accomplis à travers la mise en œuvre de ces deux programmes.

Évoquant le projet d'appui à la mise en œuvre de cette stratégie, qui s'étale sur la période 2017-2021, visant à accompagner et à appuyer financièrement et techniquement le ministère, la responsable s'est félicitée des progrès accomplis par le Royaume en la matière, mettant en avant l'indice de perception de la corruption de Transparency International qui place le Maroc parmi les 10 premiers pays ayant réalisé une bonne performance en 2018.

"Selon cet indice, publié en janvier 2019, le Maroc est passé de la 90e place en 2016 à la 73e en 2018", a-t-elle souligné, qualifiant ce classement de "progrès significatif".

Benabdelkader a affirmé de son côté que son département a mis en place, en partenariat avec le PNUD, une vision unifiée et commune pour la mise en œuvre du programme d'amélioration de l’accueil des usagers dans les services publics, à travers l’élaboration d’un système d’accueil "Idarati", qui vise à créer une charte d’accueil, un cadre référentiel pour l’amélioration des espaces d’accueil et un guide méthodologique.

S'agissant des perspectives et plans d'action au titre de l'année 2019, le ministre a mis en avant la mise en place d'un guichet unique commun des services administratifs au niveau d'une région pilote (Fès-Meknès) en adoptant une démarche progressive à même de démontrer l'efficacité et l'amélioration de de l'accès aux services publics. Il a, dans ce sens, exprimé la volonté du ministère à augmenter la cadence et le rythme de mise en œuvre de ce programme en regroupant plusieurs services dans un guichet unique.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages