A lire aussi

21-03-2019 12:05

Mujer : Tout un numéro réservé au Maroc !

Le magazine panaméen, Mujer, a dédié sa livraison du mois de mars, aux atouts du Maroc, sa…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Le digital constitue un indispensable levier pour promouvoir l’employabilité des jeunes en leur permettant d’acquérir des compétences dans le numérique, à travers notamment des programmes de reconversion-insertion, a souligné, ce samedi à Rabat, le ministre de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi.

S’exprimant lors d’un colloque, organisé par l’association des ingénieurs de l’école Mohammadia (AIEM), sous le thème "Transformation digitale: un levier d’accélération sociale", Amzazi a indiqué que le défi consiste à rebondir sur l’opportunité de cette jeunesse, qui est bien placée pour profiter de l’essor du digital.

Dans ce sens, Amzazi a fait savoir que la sphère professionnelle est également concernée par une exigence quasi-universelle de la maîtrise d’outils informatiques de plus en plus complexes et en constante mutation.

Le Maroc compte 2,5 millions de jeunes ne travaillant pas et ne suivant ni études ni formation (NEET) et près d’un jeune sur deux entre 25 et 35 ans en milieu urbain sont en chômage, a-t-il déploré, insistant sur la nécessité de s’orienter davantage vers la digitalisation.

"En vue de répondre aux projets ambitieux de notre pays en matière de développement industriel et des défis technologiques qui en découlent, nos institutions de formation ont tout à gagner à mutualiser leurs compétences, leur matériel et leurs cursus", a-t-il expliqué.

Les entreprises qui recrutent continuent de déplorer une carence chronique de profils d’ingénieurs sur le marché de l’emploi marocain, particulièrement dans le domaine de l’informatique, a-t-il indiqué, notant que cela est dû au départ des profils d’élite vers les pays étrangers.

De même, Amzazi a noté que la stratégie Maroc digital 2020 prévoit, dans le cadre de la résorption de la facture numérique, un ensemble d’actions comprenant notamment un plan d’alphabétisation numérique, auquel le programme GENIE du ministère contribue largement.

Dans ce sillage, il a souligné l’urgente nécessité pour le Maroc de mettre en place une véritable stratégie "d’inclusion numérique", dans le cadre de sa transition digitale, à travers l’accès aux outils informatiques, la sensibilisation, l’éducation, la formation et les apprentissages.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages