A lire aussi

26-04-2019 11:09

La BEI adoube le secteur privé marocain

Considéré comme «l’axe de coopération stratégie», il bénéficiera ainsi des largesses de la Banque…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a déclaré jeudi à Rabat que les informations parues dans les médias concernant le rappel des ambassadeurs de Sa Majesté en Arabie Saoudite et aux Émirats arabes unis étaient "incorrectes" et "fausses".

 

Lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l'Union européenne et de la Coopération,  Bourita a souligné que les discussions de la presse sur le sujet "n'ont rien à voir avec les traditions diplomatiques ou les pratiques diplomatiques marocaines".

 

À cet égard, le ministre des Affaires étrangères a déclaré que les normes diplomatiques stipulent que la convocation des ambassadeurs de pays accrédités "est pour des raisons spécifiques et est clairement communiquée à l'État concerné." Dans la pratique diplomatique marocaine, "on ne convoque pas d'ambassadeur sans communiqué et sans expliquer la position. "

 

"Les ambassadeurs étaient en effet au Maroc pour assister à des réunions et sont retournés à leur siège au début de la semaine", a déclaré le ministre.

 

Les relations entre le Maroc et la région du Golfe, en particulier l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, sont "fortes, historiques et enracinées".

 

Il a souligné que la région connaissait des changements importants, que ce soit au niveau interne ou au niveau des relations entre les pays, ajoutant que ces changements et modifications avaient un impact sur les relations avec les pays voisins et avec d'autres pays, y compris le Maroc.

 

Le ministre a souligné que ces changements de fond ont entraîné de nombreux changements au niveau des relations, ce qui a amené le Maroc, naturellement et par logique de responsabilité, à organiser des réunions pour connaître la nature de ces transformations et s'y adapter, notamment parce que "c'est un domaine avec lequel le Maroc n'a pas de relations Normal. "

 

À cet égard, il était naturel que les ambassadeurs assistent à ces réunions consacrées à "ces transformations et à leur impact sur les positions du Maroc dans cette région et ses alliances".

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages