A lire aussi

18-09-2019 09:15

Tourisme. Fastueux mois de juillet pour les arrivées

Durant les sept premiers mois de l’année 2019, le volume des arrivées aux postes frontières a…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Cette action inédite, à laquelle participeront les différentes régions du pays, vient contester la non-publication de sanctions contre les pharmacies qui ne respectent pas les horaires d’ouverture.

Dr Oualid Amri, président du Syndicat des pharmaciens de Casablanca, a annoncé que le sit-in programmé devant le siège du Secrétariat général du gouvernement à Rabat pour le mardi 29 janvier 2019, lequel se déroulera de 11 heures à 16 heures, ne sera pas limité aux seuls pharmaciens de Casablanca.

Ledit sit-in connaîtra également la participation de pharmaciens des autres régions du royaume. La même source a assuré, dans un communiqué, qu’«une grande mobilisation est en cours pour assurer le succès de la manifestation», soulignant que le choix de l'organiser devant le siège du secrétariat du gouvernement est dû au fait que celui-ci n'avait pas publié les décisions disciplinaires rendues juridiquement contre les pharmaciens anarchistes au Bulletin officiel. En effet, le dialogue et la communication ont été déclenchés avec le gouvernement, mais aucune mesure n’a été prise pour engager et déclencher des procédures disciplinaires à l’encontre des contrevenants.

Oualid Amri a par ailleurs affirmé que ce ne sont pas moins de 300 pharmaciens casablancais qui sont menacés de faillite, en raison du manque de respect de l'éthique et des règles de la profession, ainsi que du non-respect des lois et textes les encadrant.

«Le Secrétariat général du gouvernement devrait être le garant du droit, de la justice et du respect des valeurs régissant notre profession», martèle Amri dans ce sens. Ce dernier a souligné que «de nombreuses questions étaient soulevées concernant le manque d’engagement envers les pharmaciens qui respectent la profession», soulignant que cette institution abandonne ses rôle et fonctions, et n'intervient pas pour créer une pratique professionnelle et garantir transparence et respect du droit. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages