Imprimer
Affichages : 689

Le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Othmani, a rassuré, jeudi, les commerçants et les professionnels et annoncé la suspension des dernières mesures relatives au système informatique de facturation, dans l'attente des rencontres prévues entre les départements gouvernementaux concernés et toutes les parties représentant les catégories des commerçants et les professionnels en vue d'examiner les difficultés et de trouver les solutions adéquates.

El Othmani, qui intervenait à l'ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, a indiqué qu’il suit de près ce sujet avec les ministres de l’Economie et des finances, de l'Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique et de l’Intérieur, exprimant sa disposition à intervenir et à trouver une solution à "tout dépassement inacceptable".

Dans ce sens, il a mis l’accent sur la réunion prévue lundi prochain entre la Direction générale des impôts (DGI) et l'Administration des Douanes et Impôts Indirects avec les représentants des commerçants pour débattre de toutes les questions et régler toutes les problématiques qui se posent, le but étant de trouver les solutions adéquates.

Il a rappelé aussi qu’une autre réunion se tiendra le 16 janvier au siège du ministère de l'Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique.

El Othmani a réitéré la disposition du gouvernement d'examiner toutes les propositions présentées par les associations, les organisations et les syndicats professionnels pour parvenir à des solutions équilibrées prenant en compte l’intérêt des commerçants, des entreprises et de l’économie nationale, et ce à travers une dialogue franc et constructif.

Il a, dans le même contexte, souligné que les petits commerçants et les prestataires de services soumis au système forfaitaire ne sont pas concernés par les dernières mesures, qualifiant de "fausses et d'exagérées" les informations relayées par certains sites et les réseaux sociaux.

« Nous accordons un grand intérêt aux commerçants et aux professionnels, eu égard au rôle important qu'ils jouent dans l’économie nationale », a dit El Othmani.