Imprimer
Affichages : 1296

Le plan national de lutte contre les effets de la vague de froid vise essentiellement à atténuer les souffrances de la population bénéficiaire, a affirmé lundi à Rabat le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit.

Répondant à une question orale sur "les mesures prises pour faire face à la vague de froid dans les zones montagneuses", présentée par le groupe Justice et Développement à la Chambre des représentants, Laftit a souligné que sur Hautes instructions du roi Mohammed VI, il a été procédé au déploiement de deux hôpitaux de campagne, l’un à Ouaouizeght (province d’Azilal) et l'autre à Anfgou (province de Midelt), précisant que ces deux hôpitaux ont commencé le 27 novembre dernier à prodiguer leurs prestations médicales au profit de la population de ces régions.

De même, un hôpital mobile relevant du ministère de la Santé a été mis en place dans la province de Midelt et plusieurs mesures ont été prises pour faire face à la vague de froid, a-t-il rappelé, notant que le Plan national de lutte contre les effets de la vague de froid dans les zones montagneuses est un programme "actualisé et détaillé qui a permis le recensement des femmes enceintes issues des douars enclavés".

Le nombre des provinces bénéficiant du Plan national de lutte contre les effets de la vague de froid pour l'actuelle saison d'hiver a été porté de 22 à 27 provinces, a-t-il précisé, relevant que le ministère de l'Intérieur, comme à l’accoutumé, a pris une série de mesures en coopération avec tous les intervenants pour l’élaboration du Plan national contre les effets de la vague de froid dans les régions concernées.

Selon Abdelouafi Laftit, le plan national porte sur l'octroi des aides sous forme de denrées alimentaires et de couvertures, la prise en charge et le suivi médical prénatal des femmes enceintes au sein des maisons de maternité et des centres de santé, la prise en charge des personnes sans domicile fixe (SDF), l’approvisionnement en couvertures des internats, des hôpitaux et des orphelinats ainsi que la fourniture des quantités suffisantes de bois de chauffage au profit des établissements scolaires situés dans les régions concernées. Il porte aussi sur la distribution des quantités d'aliments de bétail subventionnés au profit des éleveurs dans les zones enclavées, ainsi que la réouverture des routes et le désenclavement des zones touchées par la vague de froid, en coordination avec le ministère de l'Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau.

Répondant par ailleurs à une question orale sur le registre social unifié, présentée par le même groupe, Abdelouafi Laftit a souligné qu’en matière de système de ciblage des bénéficiaires de ce registre, une action a été menée avec les experts du Haut-Commissariat au Plan et des experts internationaux, soulignant que l’action est menée telle qu'escomptée.

De même, il a fait savoir que le système informatique relatif au Registre social unifié est dans sa phase finale, notant que les appels d’offre liés à ce registre seront lancés prochainement.

Et d’ajouter que les objectifs de ce chantier consistent principalement à trouver un mécanisme de coordination afin de répondre aux demandes de la population nécessiteuse.