A lire aussi

20-11-2019 09:00

Climat des affaires. Ces maux qui taraudent l’entreprise

Une enquête du HCP révèle que les obstacles à l’épanouissement de l’entreprise sont légion : accès…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Les deux pays ont des projets de coopération dans les domaines de la culture et du tourisme. 

Le vice-ministre chinois de la Culture et du tourisme, Li Jinzao, a effectué mercredi une visite de travail au Maroc, une visite marquée par une hausse considérable du flux touristique chinois dans le royaume et la volonté de la Chine de promouvoir les relations bilatérales entre les deux parties à travers la culture. Le vice-ministre chinois de la Culture a procédé à la signature d’un mémorandum d’entente avec le ministre du Tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale, Mohamed Sajid et le ministre de la Culture et de la communication Mohamed Laarej. Signé ce mercredi 19 décembre au musée des arts traditionnels de la mosquée Hassan II à Casablanca, ce mémorandum concerne l’organisation d’une année touristique et culturelle marocaine en Chine, à l’horizon de 2020.

À l’issue de cet accord, le Maroc accueillera aussi l’année touristique et culturelle chinoise sur son sol dans la même période. Présent au Maroc depuis quatre jours, Li Jinzao s’est entretenu avec Mohamed Sajid sur le renforcement de la coopération entre les deux pays dans le domaine touristique avec la participation à ces discussions de Lamia Boutaleb, secrétaire d’État chargée du tourisme, Li Li, ambassadeur de la Chine au Maroc et Aziz Mekouar, ambassadeur du Maroc à Pékin. Assurant la volonté des deux pays de raffermir davantage leurs relations bilatérales, Mohamed Sajid et Li Jinzao ont mis en exergue les efforts consentis par les deux parties pour répondre aux exigences des touristes chinois. Le ministre marocain a indiqué que depuis la suppression des visas pour les Chinois, le nombre de touristes est passé de 10.000 en 2015 à près de 200.000 en 2018, sans pour autant qu’il y ait une liaison aérienne directe avec l’Empire du milieu. La Royal Air Maroc (RAM) et des compagnies aériennes chinoises sont d’ailleurs en train de plancher sur ce dossier afin de combler cette lacune.

Un centre culturel à Rabat
Outre la signature de ce mémorandum d’entente à Casablanca, le notable chinois a officiellement annoncé mardi l’ouverture d’un Centre culturel de la Chine à Rabat, une structure qui constitue selon lui «une mesure importante pour la promotion des relations bilatérales dans les domaines touristique et culturel». Ce 36e centre culturel chinois outre-mer «reflète pleinement l’importance que la Chine et le Maroc attachent aux échanges culturels et à l’apprentissage mutuel. Il jouera un rôle important dans le partenariat stratégique et les échanges culturels entre la Chine et le Maroc», a souligné Li Jinzao. Grâce à l’organisation de nombreuses expositions, conférences, forums et formations, le centre permettra au public marocain de mieux connaître la Chine. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages