A lire aussi

10-12-2018 12:40

Marrakech Menara. Mise en place des "e-gates" au niveau du Pearl Lounge

L’Office national des aéroports (ONDA) et la société koweïtienne "National Aviation Services"…
Rejoignez nous sur :
Maroc

La deuxième journée de la table ronde au sujet du différend régional sur le Sahara annonce une position positive pour le Maroc, s'appuyant ainsi sur la déclaration du roi Mohammed VI dans le discours de la Marche Verte le 6 novembre 2018 où il tend la main à l'Algérie pour ouvrir le dialogue. 

Après le deuxième round des négociations aujourd'hui à Genève, Horst Köhler, envoyé spécial des Nations Unies au Sarhara s'est réjouit du ton consensuel qui a marqué les négociations entre les quatre parties du conflit ( Maroc, Algérie, Polisario, Mauritanie ) 

Voici le texte de la déclaration finale : 

"Sur invitation de Horst Köhler, l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU au Sahara, les délégations du Maroc, du Polisario, de l’Algérie et de la Mauritanie ont participé à une première table ronde les 5 et 6 décembre 2018 à Genève, dans le cadre de la résolution 2440 du Conseil de Sécurité.

 

"Les délégations ont fait le point sur les récents développements, abordé les questions régionales et discuté des prochaines étapes du processus politique relatif au Sahara.

"Toutes les délégations ont reconnu que la coopération et l’intégration régionale ainsi que l’absence de confrontation constituent le meilleur moyen de relever les nombreux défis importants auxquels la région fait face.

"Ils conviennent tous qu’une solution au conflit constituerait une contribution importante pour améliorer les vies des peuples de la région.

"Les délégations ont accepté que l’envoyé personnel les invite pour une deuxième table ronde au cours du premier trimestre 2019.

"Toutes les discussions se sont déroulées dans une atmosphère d’engagement, de franchise et de respect mutuel".

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages